VKontakte passe aux contenus légaux

Les premiers films légalement publiés ont fait leur apparition sur le principal réseau social russe. L’une des premières sociétés détentrices de droits d’auteurs à avoir diffusé ses films sur le réseau est la compagnie Star media.

Les films sous licence comportant des publicités sont apparus dans le domaine public sur le réseau VKontakte, rapporte Digit.ru, citant la source officielle de la communauté Live Express.

Comme l’a expliqué à Digit.ru le porte-parole de VKontake, Georgui Lobouchkine, les protections anti-copies des vidéos hébergées sur le réseau social ont été mises en place à l’aide de solutions logicielles spéciales. Il est possible de visionner les films gratuitement, les profits des ayant-droits provenant de la publicité.  

L’un des premiers détenteurs de droits d’auteurs à avoir diffusé ses films sur le réseau est la compagnie Star media, dont la communauté regroupe à l’heure actuelle un peu plus de 3 000 participants. La société a mis en ligne les films « le dernier rôle de Rita », la série « la boîte de Pandore » et d’autres contenus.

Comme l’a démontré le test réalisé par Digit.ru, il est possible de « sauter » après trois secondes la publicité diffusée au début des films en cliquant sur le lien correspondant.

Pour mémoire, VKontakte avait activement débuté sa transition vers les contenus légaux au cours de la seconde moitié de l’année dernière, après une série de scandales et de plaintes émanant des détenteurs de droits d’auteurs. Il avait été auparavant rapporté que les maisons de disques Warner, Sony et d’autres, avaient l’intention d’engager des poursuites judiciaires contre VKontakte après le Nouvel an.

A l’heure actuelle, les dirigeants du réseau social sont en pourparlers actifs avec les détenteurs américains de droits d’auteurs, grâce auxquels VKontakte pourrait se voir retiré de la « liste pirate » des États-Unis . Le directeur de l’agence Roskomnadzor, Alexandre Jarov, a déclaré que le site pourrait quitter la liste 301 (le rapport 301 du bureau du représentant américain au commerce), étant donné que le réseau s’efforce d’améliorer ses relations avec les détenteurs de droits d’auteur de contenus.

Ainsi, il est dès maintenant impossible d’écouter des chansons de ZAZ, Lana Del Rey, Beyonce, Emy Whinehouse, Adele, Shakira, Gwen Stefani, et d’autres artistes. Dans le même temps, les titres des groupes s’étant déjà séparés sont pour le moment toujours disponibles auprès des utilisateurs.

Selon les experts, cette transition vers les contenus légaux permettra non seulement à la société de mettre un terme aux plaintes des titulaires de droits d’auteurs mais également de procéder à son introduction en bourse, longtemps attendue. « L’absence de contenus piratés permettra au réseau social VKontakte de réaliser son introduction en bourse et de valoriser la société à hauteur de plusieurs milliards de dollars », estime le président de la société de production Amedia, Alexandre Akopov.

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.