Un casque GPS russe contre les Google Glass

LiveMap, une start-up russe, a présenté son casque GPS Motohelmet destiné aux motards sur la scène de Hardware Battlefield (un concours d'appareils innovants doté d'un prix de 38 000 euros).

Le PDG de la société Andrei Artishchev explique que le casque permet de lire les informations sans quitter la route des yeux. Les créateurs se sont inspirés des casques pour pilotes de chasse.

Motohelmet utilisera le système d'exploitation Android, la base de données locale NAVTEQ ainsi que la plateforme de contrôle vocal Nuance. Son écran sera dangereux pour les yeux, tous les éléments lumineux seront cachés.

L'équipe confirme qu'elle ne dispose d'aucun concurrent direct capable d'intégrer des équipements technologiques directement dans le casque. Garmin et TomTom fabriquent des navigateurs qui peuvent être installés sur les deux-roues.

A la mention de Google Glass, Artishchev a déclaré que sa société proposera une image de meilleure qualité et n'obligera pas ses utilisateurs à fixer le coin supérieur droit.

LiveMap a choisi de na pas dépenser d'argent pour la création d'un prototype complet et de présenter les composants clés de sa technologie au CES – ils ont montré l'écran et l'application qui permet de contrôler le GSP à l'aide de la voix.

L'équipe de LiveMap est en partie composée de collaborateurs de la société russe Sukhoi qui développe des écrans et des systèmes optiques pour casques militaires depuis 50 ans. LiveMap a récolté 760 000 euros en bourses, emprunts et grâce au capital personnel d'Artishchev et espère lever 7 600 000 euros supplémentaires. A la conférence directement (c'est un défi lancé aux investisseurs à risque russes qui sont plus enclins à soutenir les clones des projets à succès).

« Si nous parlons de la motivation, je veux résoudre de vrais problèmes plutôt que créer des réseaux sociaux pour chiens et chats », a déclaré Artishchev. Il assure que son casque peut protéger les motards des accidents.

La société a déjà signé des contrats avec les principaux partenaires industriels et prévoit de lancer la commercialisation des casques aux Etats-Unis et au Canada fin 2014 au prix de 1 500 Euros/pc. Motohelmet est déjà disponible en précommande.

 

Découvrez norte rubrique spéciale Start-ups russes !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.