Mikhaïl Kalachnikov est mort

Mikhaïl Kalachnikov, l'inventeur du fusil d'assaut soviétique AK-47, vendu à des millions d'exemplaires dans le monde, est mort lundi à l'âge de 94 ans. Aujourd’hui les versions de la légendaire kalachnikov sont utilisées par les armées de plus de 50 pays.

Le nom de l’inventeur est connu dans le monde entier. Homme-légende, membre honoris causa de plusieurs Académies et universités de Russie, des Etats-Unis, de Chine. Le journal français Libération a porté l’arme AK-47 sur la liste des plus grandes inventions du 20e siècle.

Mikhaïl Kalachnikov est né le 10 novembre 1919 dans un petit village de l’Altaï (Sibérie Occidentale) dans une famille nombreuse de paysans. Blessé dès les premiers combats entre les nazis et les Soviétiques en 1941, Kalachnikov est évacué et commence la mise au point de ce qui deviendra l'AK-47 en 1947, un fusil « extrêmement simple, fait pour un soldat qui n'a pas de diplômes », selon ses dires. La conception du fusil d’assaut se distingue par sa simplicité d’entretien, sa sûreté et sa durabilité. L’arme figure au livre des records Guinness. A travers le monde on dénombre quelque 150 millions d’unités de cette arme.

ikhaïl Kalachnikov sans le vouloir a réussi à faire de l’arme russe un label, dit le rédacteur en chef de la revue Natsionalnaïa oborona (Défense nationale) Igor Korottchenko.

Mikhaïl Kalachnikov a conçu et développé toute une série d'armes à feu automatiques, uniformisées et au principe de fonctionnement identique, connu sous le label « Kalachnikov ». Il a fait énormément pour le renforcement de la capacité défensive de la Russie. Mais les fusils kalachnikov c’est aussi notre présent, dit l’expert. Les troupes, d’autres structures de force du pays sont équipés principalement de cette arme à feu légère. Les mérites de Mikhaïl Kalachnikov sont immenses – c’est notre talent inné, la fierté nationale de la Russie. Et bien sûr c’est la marque connue dans le monde entier.

Sur la base de ce fusil d’assaut on a créé quelque 150 armes à feu légères de qualité militaire et civile de différents calibres, y compris une mitrailleuse portable, des carabines et des fusils de chasse.

Même alors qu’il était déjà d’un âge avancé Mikhaïl Kalachnikov continuait de travailler. De jeunes spécialistes lui demandaient toujours conseil. « J’ai beaucoup vécu, mais j’ai fait très peu de choses. Pour cette raison je continue de travailler. Nous devons renforcer le pays, et je suis prêt à apporter ma contribution. Je suis toujours près de vous ! », répétait l’inventeur.


Source : La Voix de la Russie 

 

Réagissez à cet article en tweetant @larussie #Kalachnikov


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies