Un homme politique russe devient végétarien

Célèbre pour ses déclarations excentriques, le chef du parti Libéral-Démocrate de Russie (LDPR), Vladimir Jirinovski, s’est engagé à convertir l’ensemble des membres de son parti aux menus végétariens.

Vladimir Jirinovski, dirigeant du LDPR, a l’intention de convertir l’ensemble du parti à la nourriture végétarienne, car consommer de la viande nuirait fortement à la santé. Son parti est représenté au parlement russe. « En Norvège, un jour sans viande a été instauré, bien que cela ne concerne que le personnel militaire. C’est une très bonne chose. La viande est un très mauvais aliment. La Norvège est un pays riche, ils ont parfaitement compris qu’il fallait éduquer davantage de personnes à passer à des menus végétariens. Au LDPR, on ne fume pas et on ne boit pas d’alcool. Désormais, nous imposerons des menus végétariens aux adhérents du LDPR », a déclaré Jirinovski, rapporte RIA-Novosti.

D’après ses dires, Jirinovski s’est depuis longtemps abstenu de consommer de la viande. « Nous allons graduellement passer à un régime végétarien », a conclu Jirinovski. Une telle orientation en faveur « d’un mode de vie sain » n’a fait son apparition que récemment. De la vodka et des cigarettes portant le nom de Jirinovski ont été produites par le passé.

Suggérer à l’ensemble des membres de son parti de devenir végétarien n’est de loin pas la seule déclaration politique loufoque de Jirinovski. Dernièrement, il a suggéré lors d’une émission télévisée aux autorités russes d’entourer le Caucase du Nord de « fils de fer barbelés ». Il a par ailleurs réclamé l’instauration dans les Républiques du Caucase d’une amende en cas de naissance d’un troisième enfant, afin d’y réduire la croissance démographique. L’homme politique a par la suite publié un article visant à clarifier sa déclaration sur les fils de fer barbelés. « Il faut bien comprendre que dans ce contexte, ces mots ne renvoyait qu’à l’un des éléments de la lutte contre le terrorisme. Regardez, à l’époque où il y avait des barrages en Tchétchénie, à proximité on trouvait des fils de fer barbelés », a-t-il déclaré.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.