Le soliste des Scorpions a chanté au téléphone pour un patient d’un hospice de Moscou

Klaus Meine, soliste du groupe Scorpions a aujourd’hui passé un appel à Alexeï Anitchkine, un patient du premier hospice de Moscou qui rêvait d’assister au concert de ce groupe légendaire. Klaus Meine a interprété pour lui la chanson Holiday.

Comme l’a indiqué le site de la fondation caritative « Vera », les deux protagonistes ont pu communiquer par l’intermédiaire de traducteurs. Klaus a déclaré à Alexeï qu’il était très heureux de voir que la mémoire du groupe était encore vivante en Russie et qu’il y soit apprécié et qu’il était désolé de ne pas pouvoir inviter Alexeï au concert qui se tiendra au « Crocus City Hall ».

Alexeï  a un cancer, il ne peut pas se lever et respire même avec difficulté. Son plus grand rêve est devenu réalité en moins d’une journée : 5000 personnes ont partagé en son nom sur les réseaux sociaux une demande adressée aux gestionnaires des programmes pour enfants de la fondation de Lidia Moniava, lesquels ont contacté toutes les personnes en rapport de près ou de loin avec le concert du groupe à Moscou.

Lorsque Klaus a chanté Holiday au téléphone, les vingt personnes présentes pendant la conversation se sont toutes mises à pleurer. Alexeï a essayé de l’accompagner, mais il manquait d’oxygène.

« Alexeï est vraiment heureux. Il dit que tout ça est vraiment incroyable. Incroyable que les Scorpions aient chanté pour lui. Incroyable que 5000 personnes en une nuit aient voulu essayer de réaliser son rêve », - a écrit Lidia Moniava.

Âgé de 29 ans, Alexeï Anitchkine est depuis un mois patient du premier hospice de Moscou. Avant que sa maladie ne se déclare, Alexeï a achevé sa formation à l’Université des Sciences humaines Saint-Tikhon et travaillé comme professeur d’histoire au sein d’un pensionnat pour orphelins.

A l’hospice existe une tradition : l’on essaye d’y réaliser les souhaits des patients. Le rêve d’Alexeï était de rencontrer les musiciens du groupe Scorpions.

Source : Newsru.com 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.