Le brise-glace l’Amiral Makarov a sauvé le catamaran français Babouchka

Le 4 septembre à 04:45, l’heure de Vladivostok (le 3 septembre, 21:45 MSK), dans l’Océan Arctique, le brise-glace l’Amiral Makarov a sauvé l’équipage du catamaran français « Babouchka » composé de deux personnes.

Le catamaran char à voile parti d’Alaska se dirigeait vers l’Islande en passant par le Pôle Nord. Il a été bloqué par la glace pas loin de l’île russe Wrangel. Le 31 août, les aventuriers français ont déclenché leur balise de détresse ayant estimé qu’ils ne pourraient pas regagner la terre ferme avant d’épuiser leur réserve de vivres pour trois semaines, informe ITAR-TASS.

Le même jour, les spécialistes du Centre national de coordination et de sauvetage maritime ont reçu un appel téléphonique de la part de leurs collègues français.

Selon le service de presse du Ministère russe des transports, le brise-glace l'Amiral Makarov, relevant du Service de navigation maritime de l’Extrême-Orient, a été envoyé pour venir en aide aux Français en détresse. Il faisait son quart sur le passage du Nord-Est et se trouvait aux alentours de Mys Shmidta (Tchoukotka).

Le deux septembre, l’Amiral Makarov a mis le cap sur le catamaran, cette nuit il a pu s’approcher de lui à travers les glaces et il a embarqué à son bord les deux navigateurs français ainsi que leur petit bateau.

« Les Français se portent bien, ils sont contents et sourient », a précisé un porte parole du Service de navigation maritime de l’Extrême-Orient.

Actuellement, l’Amiral Makarov se dirige vers le port Pevek du district autonome de Tchoukotka, il prévoit d’y arriver le 6 septembre si la météo est favorable.

Source : Newsru.com

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.