Magnitski : Moscou lance un avis de recherche contre Bill Browder

Moscou a lancé un avis de recherche international contre Bill Browder, patron du fonds d'investissement britannique Hermitage Capital, a annoncé jeudi un communiqué du ministère russe de l'Intérieur.

« A la demande du Parquet général de Russie, le bureau russe d'Interpol a demandé au secrétariat général de cette organisation de lancer un avis de recherche international contre William Felix Browder, né en 1964, citoyen du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord. Il est accusé d'avoir commis une infraction grave sanctionnée par l'article 4-159 du Code pénale de Russie (escroquerie à grande échelle)", lit-on dans le communiqué.

Début juillet, un tribunal de Moscou a condamné par contumace l'intéressé à neuf ans de colonie pénitentiaire.

Le tribunal a établi qu'au début des années 2000, Bill Browder avait illégalement acquis plus de 130 millions d'actions du groupe Gazprom pour un montant d'au moins deux milliards de roubles (70 millions de dollars selon le cours de l'époque). A cet effet, il a utilisé la société Kameïa qui bénéficiait de facilités fiscales. Cette opération a causé un préjudice considérable au budget russe.

Le tribunal a également constaté que l'infraction incriminée à M. Browder avait été commise avec la complicité de l'auditeur du fond Hermitage Capital Sergueï Magnitski accusé de fraude fiscale et mort en détention provisoire dans une prison de Moscou.

Peu avant l'ouverture de l'enquête, William Browder a quitté la Russie après avoir cessé toutes ses activités financières dans ce pays.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.