Adoption: un responsable russe prône un moratoire pour la France

Le délégué du président russe aux droits des enfants Pavel Astakhov propose d'instaurer un moratoire sur l'adoption d'enfants russes en France tant que les problèmes liés à la légalisation des mariages homosexuels dans ce pays ne seront pas réglés au niveau de la législation russe.

« Il est évident qu'un moratoire doit être décrété jusqu'à l'élimination des contradictions entre les deux législations", a déclaré M. Astakhov aux journalistes à l'issue d'une rencontre avec le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Sergueï Narychkine.

La loi autorisant le mariage entre personnes du même sexe a été signée le 18 mai par le président François Hollande et publiée le même jour dans le Journal officiel. La nouvelle loi autorise les couples homosexuels à adopter des enfants, à l'instar des couples hétérosexuels.

La France est ainsi devenue le neuvième pays européen à autoriser les « mariages pour tous ». 

Selon M. Astakhov, l'accord d'adoption signé 18 novembre 2011 entre Moscou et Paris doit être amendé, compte tenu des nouvelles dispositions de la législation familiale française. En attendant, le délégué russe aux droits des enfants propose d'instaurer un moratoire sur l'adoption d'enfants russes en France.

Source : RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.