Un talisman sibérien similaire à celui que portait Cléopâtre

Les archéologues de l’Altaï ont découvert un collier qui rappelle les bijoux de la célèbre reine égyptienne. Les chercheurs se sont adressés à la communauté scientifique pour pouvoir en apprendre davantage sur cette découverte hors du commun.

C’est un tombeau ancien dans un monticule de la région d’Altaï (Sibérie Occidentale) où les chercheurs ont découvert les restes d’une femme apparemment d’origine noble avec des bijoux particuliers. Cette femme qui a été enterrée il y a 2400 ans, portait sur sa poitrine un collier élégant en verre coloré. On sait que Cléopâtre, qui régnait sur l’Egypte 300 ans après, aimait particulièrement ce genre de bijoux.

Pour l’instant, on ne peut que donner des hypothèses sur l’arrivée de ce collier, réalisé dans le style italien mille fiori en Egypte. Ce genre de colliers était fabriqué à partir de tiges de verre avec des dessins colorés visibles uniquement en coupe transversale.

L’ornement de la section transversale de ce type de tiges était créé à l’aide de fines couches de tiges de verre placées sur le noyau. On réchauffait ensuite la tige pour la rétrécir jusqu’à la taille d’un ornement. Puis, cette tige était coupée en tranches fines et elles étaient transformées en perles.

Cette technique unique a été inventée à Thèbes au VIe siècle av. J .-C. Cette ville était considérée comme la capitale culturelle de l'Egypte ancienne. Il est donc fort probable que les perles d’Altaï y soient arrivées à cette même époque.

Les Egyptiens maintenaient des relations commerciales avec les Scythes de l’Altaï. Et les bijoux étaient très à la mode à l’époque, car ils prenaient très peu de place et avaient une durée de conservation indéfinie.

Contrairement aux croyances populaires, les routes commerciales de l'Altaï ont été ouvertes longtemps avant la route de la Soie, dont le fonctionnement remonte au IIe siècle av. J.-C. Cette route passait par le Sud de l’Altaï.

Toutefois une autre route commerciale qui passe par le Nord de cette région, ainsi que le Kazakhstan du Nord, l’Inde du Nord et l’Afghanistan, continuant au Sud de l’Europe avec comme lieu de destination l’Afrique, n’était pas moins populaire. Très probablement, ce collier est arrivé dans l'Oural en provenance de l'Egypte en empruntant ce chemin. 

Source : La Voix de la Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.