Le degré de luxe des voitures sera déterminé par leur prix et non leur puissance

En Russie, les voitures de luxe sont soumises à une taxe. Au départ, le critère pour déterminer le montant de cette taxe était la puissance de la voiture, mais le ministère des Finances a décidé de le modifier, a déclaré à Vedomosti le vice-ministre des Finances, Sergueï Chatalov.

Une voiture est dite de luxe lorsque son prix dépasse trois millions de roubles (75 mille euros), explique Igor Maliarov, directeur de Pelikan-praïmari (revendeur officiel de BMW). Mais il est possible que ce chiffre redescende à 1 ou 1,15 million de roubles (environ 25 mille euros), ajoute-t-il.

Cela pourrait compliquer le prélèvement des impôts, redoute un travailleur du service des impôts. Aujourd’hui, il n’existe aucune base de données avec le prix des voitures et, en cas de revente, le prix pourrait diminuer. De plus, le prix des voitures rétro ne peut être déterminé qu’après une expertise. Par conséquent, le ministère des Finances est prêt à réformer en profondeur la taxe sur les véhicules. Le département ne rejette pas l’idée, par exemple, de déterminer la taxe suivant le degré d’écologie de la voiture.

Source : Vedomosti.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.