L’aéroport de Kaliningrad vise le deuxième rang de Russie

Le directeur général de l’aéroport Khrabrovo (Kaliningrad) Viktor Titarev a annoncé que le site cherchait à devenir le deuxième aéroport de Russie avec l'accès gratuit des transporteurs étrangers (en vertu de la politique dite « ciel ouvert », ou « open skies »). Actuellement, les transporteurs étrangers doivent obtenir une permission spéciale pour réaliser des vols réguliers vers les aéroports russes.

« Nous voyons plusieurs axes pour le développement de Khrabrovo. [Ils comprennent] l'ouverture de nouveaux vols vers la Russie et l'UE, et la mise en œuvre de la politique "ciel ouvert" comme à Vladivostok », a-t-il dit. Selon M. Titarev, plusieurs transporteurs internationaux considèrent Khrabrovo comme une plateforme de transit pour les vols entre l'Europe et la Chine.

L'aéroport mène actuellement une rénovation d’un montant de 100 millions de dollars en vertu d'un concept développé par le consultant aéroportuaire néerlandais BV, qui vise à faire passer le trafic de 1,2 millions de passagers actuellement à 5 millions par an. À proximité, l'aéroport de Riga bénéficie déjà du trafic de 4,7 millions de passagers par an. Le rédacteur en chef d’Avia.ru Roman Goussarov estime que l’emplacement géographique favorable de Khrabrovo pourrait lui permettre de rivaliser avec succès avec les aéroports scandinaves.

En vertu des règles de l'OMC, tous les aéroports de Russie mettront en œuvre la politique « ciel ouvert » d’ici deux ans.

Source : Vedomosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies