Bourse de Moscou : les facteurs de risque révélés

Lundi 4 février, la bourse de Moscou a annoncé sa propre introduction sur le marché des titres pour le 15 février. Elle veille à informer les investisseurs des risques financiers susceptibles de peser sur les résultats.
Dans sa documentation, elle mentionne la possibilité d’une radiation des actions les plus cotées. Les 5 plus gros groupes représentaient, fin septembre 2012, 70% de la capitalisation de la bourse de Moscou. En cas de radiation de leur cote ou de désintéressement des investisseurs pour toute autre raison, la bourse serait fortement touchée.


Selon les prévisions des banques d’investissement, d’ici la fin 2014, la bourse de Moscou espère lever 341 millions de dollars, soit 72 millions de plus qu’en 2012 (d’après les chiffres de la banque Renaissance Kapital). Elle assure à ses futurs actionnaires que 50% des profits, d’après l’IFRS, seront destinés à être reversés en dividendes (en 2014). D’ici la fin de l’année 2012, les actionnaires déjà présents sur le marché devraient toucher 30% de bénéfice.

Source : RBC Daily

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.