Où en est le marché de la voiture électrique en Russie?

Une Renault Twizy à Moscou

Une Renault Twizy à Moscou

Konstantin Kokochkine/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Au 1er janvier 2021, quelque 10 800 automobiles électriques circulaient en Russie, révèle l’agence Avtostat. Un nombre certes modeste, en comparaison, par exemple, avec les près de 280 000 véhicules non utilitaires électriques sillonnant les routes de France, mais affichant une hausse toutefois considérable.

En 2020, il a en effet crû d’environ 71,4%, après avoir été établi à 6 300 en janvier de l’an dernier. Les ventes de ce type d’automobiles ont, il est vrai, presque doublé par rapport à 2019. Elles demeurent cependant marginales au regard des 1,6 million de voitures neuves vendues dans le pays sur l’année.

En ce qui concerne les modèles les plus appréciés, la plus haute marche revient, de loin, à la Nissan Leaf, qui représente pas moins de 83% du marché, et ce, malgré le positionnement à droite du volant pour 97% des exemplaires ayant trouvé acquéreur en Russie. Viennent ensuite la Tesla (6%) et la Mitsubishi i-MiEV (4%).

Il est en outre intéressant de noter que 60% des Nissan Leaf présentes en Russie sont immatriculées en Extrême-Orient ou en Sibérie. Un fait s’expliquant par la proximité du pays d’origine de ce véhicule – le Japon.

Dans cet autre article, nous vous présentions justement différents véhicules électriques assemblés en Russie, de motos à des cars.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies