Face à la crise, Renault limite la casse sur le marché russe

JB Autissier/Imago Image/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En juin dernier, le constructeur français a écoulé en Russie quelque 10 704 véhicules, soit 10% de moins qu’en juin 2019 ; un déclin s’avérant toutefois moindre que celui de ses principaux concurrents et lui permettant de se placer quatrième parmi les acteurs de ce marché, présente dans un rapport l’Association du business européen.

En effet, à l’exception du n°1 du marché, AvtoVAZ, société produisant les célèbres Lada et dont Renault est l’actionnaire unique aux côtés de Rostec, qui enregistre une hausse de 3% de ses ventes, les autres entreprises du top 5 automobile en Russie semblent avoir été plus fortement impactées par la crise entrainée par la pandémie. Ainsi, KIA affiche un résultat comparatif de -12%, Hyundai de -18%, Volkswagen de -20% et Toyota de -14%.

Avec respectivement 300 (-29%) et 232 (-17%) voitures écoulées, les français Peugeot et Citroën arrivent de leur côté 27e et 30e du classement. À noter en outre que ce sont les entreprises chinoises qui présentent les plus fortes hausses de ventes, avec en tête Haval (1 444 véhicules vendus, +99%), Changan (535 véhicules vendus, +378%) et FAW (236 véhicule vendus, +181%).

Au sein de la gamme Renault, c’est par ailleurs le tout-terrain Duster, avec 2 557 unités écoulées, qui a été le modèle le plus prisé en Russie sur cette période, et le neuvième dans le classement général des ventes automobiles du pays. Viennent ensuite le Renault Sandero (2 466 unités vendues, 10e place du classement général), la Renault Logan (2 208 unités vendues, 12e place du classement général), le Renault Kaptur (1 804 unités vendues, 18e place du classement général), et le Renault Arkana (1 609 unités vendues, 22e place du classement général).

Dans cet autre article, nous vous présentions différents véhicules électriques Made in Russia.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies