La Russie interdit son espace aérien aux Boeing 737 MAX

Xinhua/Global Look Press

La Russie a interdit son espace aérien aux appareils Boeing 737 MAX, rejoignant ainsi la liste des pays ayant adopté cette mesure suite au crash d’un avion d’Ethiopian Airlines. Survenu le 10 mars, le drame a coûté la vie à 157, citoyens de 35 pays, dont le Canada, la France et la Russie.

Comme l’a fait savoir devant les journalistes Alexandre Neradko, chef de l'agence fédérale aérienne russe Rosaviatsia, les appareils de ce type ne survolent pas le territoire du pays depuis deux jours et l’interdiction restera en vigueur jusqu’à nouvel ordre. 

La seule compagnie aérienne russe ayant dans son parc des appareils de cette modification est S7 Airlines. Le 12 mars, l’entreprise a annoncé avoir suspendu l’exploitation de ces avions.

Plus tôt, une série de pays avaient adopté une mesure similaire, notamment la Chine, les États-Unis et les pays membres de l’UE.

Pour rappel, avant le crash du Boeing 737 MAX en Ethiopie, un autre appareil du même modèle s’était écrasé l’automne dernier en Indonésie, faisant 189 victimes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies