Danone lance sa boutique en ligne et son propre service de livraison en Russie

Alexey Kudenko/RIA Novosti
Danone, géant français des produits laitiers et de la nutrition infantile, a lancé son nouveau site Milkdirect.ru, destiné aux adeptes russes du commerce en ligne.

Fin septembre, Danone a lancé sa boutique en ligne pour la Russie, baptisée Milkdirect, rapporte le quotidien économique Kommersant. Si pour l’heure, le service de livraison depuis cette boutique virtuelle n’est disponible que dans la capitale du pays, le groupe a néanmoins promis d’étendre d’ici un an ce système aux autres villes russes de plus d’un million d’habitants. Danone a par ailleurs pour ambition d’y intégrer l’ensemble de sa production.

Bien que le volume des investissements pour le lancement de Mikdirect n’ait pas été dévoilé, Alexeï Fiodorov, président de l’Association des entreprises de commerce en ligne interrogé par Kommersant, estime que Danone y a investi au minimum 2 millions de roubles (29 560 euros).

Par le biais de cette nouvelle plateforme, Danone souhaite en réalité s’inscrire dans les tendances observées concernant l’essor du commerce en ligne, y compris pour les produits frais. En Russie, celui-ci représenterait selon Fiodorov 5,5% du total des ventes au détail. Cela pourrait également permettre au groupe d’attirer de nouveaux consommateurs et d’intéresser une partie de la clientèle de ses concurrents.

Bien que ce site n’en soit pour le moment qu’à sa phase de test, Danone prépare d’ores et déjà des projets similaires en France et aux États-Unis, dans l’espoir d’augmenter ses ventes à travers le monde.

Suite à sa fusion en 2010 avec la société russe Unimilk, Danone est, aujourd’hui et sur le territoire russe, le leader en matière de produits laitiers, avec une part de marché s’élevant en 2016 à 15,3% et occupe la deuxième place pour ce qui est de la nutrition infantile, avec 13,8% cette même année. En Russie, elle emploie par ailleurs plus de 10 000 personnes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.