La Russie à la conquête du marché mondial du café soluble

Après l’Allemagne et Israël, le pays regarde vers le marché français.

Après l’Allemagne et Israël, le pays regarde vers le marché français.

Getty Images
En 2016, la Russie est devenue l'un des plus importants fournisseurs de café soluble en Allemagne et en Israël ; elle s'attaque désormais au marché français.

La Russie a fait son entrée dans le top 10 des plus gros fournisseurs de café soluble en Allemagne. À l'automne 2016, elle assurait 5% des livraisons dans le pays, dépassant le Brésil, la Suisse et l'Inde. De plus, cette même année, la Russie est devenue l'un des cinq plus gros fournisseurs en Israël, n'étant devancée que par la Corée du Sud et le Vietnam.

Ce phénomène est conditionné par la chute, en 2015, des exportations de ce produit vers l'Ukraine, qui représentait le plus gros marché pour le café russe, a expliqué à RBTH Ramaz Tchantouria, directeur général de l'Association russe des producteurs de thé et de café Roschaïkofe. Ainsi, en 2015, la Russie exportait 9 400 tonnes de café, dont 5 300 étaient destinées à l'Ukraine.

Les exportations russes de café soluble ont également rencontré un franc succès en France : selon les statistiques d'export de Roschaïkofe, la Russie a pour la première fois exporté en 2016 ce produit vers la France (les statistiques sont établies depuis 2014, RBTH).

M. Tchantouria explique le succès de Roschaïkofe par la participation active de l'association à différents salons internationaux, tels que le Salon international de l'alimentation, qui se tient à Paris.

Selon les données du Centre russe des exportations, les exportations de café soluble sont réalisées grâce à des fabricants internationaux possédant des usines en Russie.

Ainsi, la compagnie suisse Nestlé dispose d'un site de production dans la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie, tandis que l'entreprise germano-néerlandaise Jacobs Douwe Egberts (JDE) en possède un près de Saint-Pétersbourg.

« Pour le moment, les exportations russes dépendent de l'action des compagnies internationales qui, grâce à leurs filiales implantées à l'étranger, ont plus de facilités à pénétrer d'autres marchés », affirme Dmitri Boulatov, président de l'Union nationale des exportateurs alimentaires.

Lire aussi : 

Les vins russes se cherchent une place sur le marché mondial

Sanofi exportera vers l’Allemagne de l’insuline produite en Russie

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.