Un quatrième aéroport international ouvre ses portes à Moscou

L’aéroport Joukovski.

L’aéroport Joukovski.

Sergei Savostyanov / TASS
Situé dans la petite ville de Ramenskoïé, près de Moscou, l’aéroport Joukovski le seul aéroport de la capitale russe détenu par des investisseurs étrangers.

Air Kyrgyzstan, compagnie officielle de l’ancienne république soviétique Kirghizstan, est la première à effectuer un vol au départ de Joukovski. Tous les vols de cette compagnie seront transférés du grand aéroport de Domodedovo à Joukovski. Le premier vol d’essai est prévu pour le 20 juin, les vols réguliers démarreront le 1er juillet 2016.

Par la suite, Air Kyrgyzstan sera rejointe par la compagnie kazakhe SCAT Airlines, autre république centre-asiatique. A l’avenir, la grande compagnie malaysienne Air Asia pourrait également lancer des vols depuis Joukovski, a annoncé la compagnie en mars 2016.

La capacité de l’aéroport est de 4 millions de personnes par an. Au départ, l’aéroport devait principalement desservir les vols de la branche low cost d’Aeroflot Dobrolet, mais celle-ci a cessé son activité en raison des sanctions occidentales. Ainsi, le nouveau low cost créé par Aeroflot, Pobeda, a opté pour un autre aéroport moscovite, Vnoukovo.

Joukovski est le seul aéroport de Moscou dont la majorité des parts appartient à un actionnaire étranger. La construction a été assurée par Ramport Aero, contrôlé par la société lituanienne Avia Solutions Group. Par ailleurs, 24% plus une action sont détenus par la corporation nationale russe Rostec.

L’idée de créer un nouvel aéroport est née au début des années 1990, suite à une hausse rapide du nombre de passagers dans les autres aéroports de la capitale. Cependant, les délais de rénovation ont depuis été maintes fois reportés : à cause des lenteurs administratives, la compagnie gérante ne parvenait pas à obtenir les documents nécessaires à temps.

Contrairement aux autres aéroports moscovites, Joukovski n’est pas relié à la ville par une ligne spéciale de train Aeroexpress. Il n’est joignable qu’en voiture ou par train de banlieue classique. Depuis la station de métro Komsomolskaïa, située près des trois principales gares de Moscou, il faut environ une heure de train de banlieue pour rejoindre la gare Otdykh. Ensuite, les passagers pourront emprunter une navette gratuite.

Le montant global des investissements dans la rénovation de l’aéroport s’élève à 27 millions de dollars. Ces coûts devraient être amortis en sept ans.

Près de 70% des recettes de l’aéroport seront assurées par des activités annexes : parking, centres commerciaux et bureaux, terminal de marchandises, etc.

En 2017, Joukovski espère devenir le premier aéroport russe à être introduit en bourse.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.