L’oblast de Sverdlovsk tend la main à l’Amérique latine

Evgueni Kouïvachev, gouverneur de l’oblast de Sverdlovsk. Crédit : service de presse

Evgueni Kouïvachev, gouverneur de l’oblast de Sverdlovsk. Crédit : service de presse

En dépit des sanctions, les grandes entreprises américaines et allemandes poursuivent leur coopération avec l’oblast de Sverdlovsk. Par exemple, le volume des échanges entre la région et les Etats-Unis a doublé au premier semestre 2014. Au Forum de l’investissement de Sotchi, Evgueni Kouïvachev, gouverneur de l’oblast de Sverdlovsk, nous a présenté les autres investisseurs étrangers et les secteurs industriels développés par la région.

À ce jour, aucune des coentreprises créées avec les sociétés étrangères n’a cessé son activité. En outre, aucun participant étranger n’a annoncé la suspension de son activité. De nombreux partenaires ont confirmé leur souhait de poursuivre leur activité dès juillet, au cours du Salon industriel international INNOPROM d'Ekaterinbourg. Ainsi, le président du groupe Siemens en Russie, Dietrich Moeller, a annoncé que le groupe était prêt à réaliser de nouveaux projets d’investissement dans la région : dans l’ingénierie mécanique, l’énergie et la médecine. L’intérêt de la communauté d’affaires américaine pour les projets de l’oblast a également été confirmé au même moment par le président de la Chambre de commerce américaine en Russie Alexis Rodzianko.  

Nous réalisons également des projets avec nos partenaires en Union européenne. Au troisième trimestre, nous attendons la visite dans le Moyen Oural d’une mission d’entreprises italiennes – elle portera sur le bois et la transformation du bois. Nous préparons les réceptions des Ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires de Luxembourg, du Mexique et de France en Russie. La mission commerciale française Ubifrance prépare le forum économique Rencontres d’affaires Russie-France à Ekaterinbourg, qui devrait réunir les représentants de plus de 30 entreprises. Début septembre, Danone a ouvert une usine de fabrication d’alimentation pour nourrissons.

Les chiffres de nos échanges commerciaux sont également éloquents. Ainsi, les échanges commerciaux de l’oblast de Sverdlovsk avec les Etats-Unis ont doublé au premier semestre 2014 par rapport à la même période en 2013, pour atteindre 1,4 milliard d’euros. Habituellement, nous atteignons un tel chiffre vers la fin de l’année. Le volume global de nos échanges avec les pays de l’UE a également crû de 25%. Cela représente 2 milliards d’euros. Nous échangeons également avec la Chine, la Turquie, la Corée du Sud et l’Algérie. Ces pays font partie de nos dix premiers partenaires commerciaux.

Comment la région compte accroître sa coopération

L’oblast de Sverdlovsk compte accroître davantage sa coopération avec les partenaires étrangers. Nous mettons l’accent principal sur la création d’usines dans notre région, l’introduction des nouvelles technologies dans nos lignes de production et l’amélioration de la productivité.

Nous nous intéressons aux pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie centrale. Dans ce cas, nous pourrions parler de l’utilisation de l’infrastructure industrielle, de la participation à la modernisation des usines, du développement des ressources naturelles, de l’organisation des approvisionnements en équipements pour l’extraction de ressources énergétiques et de minéraux.

Vecteur asiatique

Bien entendu, l’Asie – la Chine, la Corée du Sud, le Japon - constitue une orientation stratégique dans l’activité commerciale de la région. En 2013 déjà, nous avons signé un accord de création de la coentreprise russo-japonaise Ural Wiring Systems, qui fabriquera des câbles automobiles pour les usines Renault et Nissan installées en Russie. Des produits finis sortent déjà de ses chaînes d’assemblage.

L’année prochaine, l’oblast de Sverdlovsk envisage de signer un accord de coopération avec la province sud-coréenne Gyeonggi – l’une des régions du pays les plus avancées technologiquement. Nous avons signé un mémorandum d’intention correspondant il y a déjà deux ans.

Bien sûr, nous souhaitons établir des contacts avec les économies en expansion dans d’autres régions du monde : l’Inde, le Brésil. C’est important si nous voulons attirer des investisseurs étrangers dans les projets d’infrastructure et énergétiques prometteurs dans l’oblast de Sverdlovsk. Le Vietnam est également très prometteur, nous avons déjà des contacts intéressants. 

Lisez plus sur le Forum international d'investissement de Sotchi

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.