«METRO Cash & Carry» et «Mitsubishi» resserrent la coopération avec l'oblast de Iaroslavl

Malgré les sanctions, le volume d'investissements dans l'oblast de Iaroslavl n'a fait qu'augmenter. Sergueï Iastrebov, gouverneur de la région, a raconté à RBTH dans les couloirs du Forum de Sotchi dans quels secteurs des investisseurs d'Asie étaient présents.

Image par Natalia Mikhaylenko

Sergueï Iastrebov, gouverneur de l’oblast de Iaroslavl. Source : RBTH.

Nous bénéficions traditionnellement d'un large éventail d'investisseurs. C'est l'Europe, les États-Unis ainsi que les Orientaux. Certes, de nos jours nous c'est avec l'Asie que nous développons intensivement les relations. Notamment, nous collaborons avec le Japon.

Les principaux domaines c'est la médecine innovante et la construction automobile. A titre d'exemple, à l'aide de l'Université de médecine de Kanazawa, un Centre d'études en endoscopie a été mis en place en Russie. Depuis le lancement du projet, plus de 500 médecins ont amélioré leur qualification.

En 2010, une usine Komatsu, spécialisée dans la production d'excavatrices et de camions déchargeurs utilisés dans le bâtiment, a lancé sa production dans la région.

En 2012, la construction d'une nouvelle usine pharmaceutique faisant partie du groupe japonais Takeda a été menée à bien. Actuellement, la compagnie Mitsubishi examine la possibilité de lancer la production de moteurs destinés aux voitures assemblées en Russie. 

En Chine, nous avons deux axes de coopérations – l'énergie et la logistique touristique. Dans la continuité du thème pharmaceutique, nous avons signé un contrat avec l'indien Cadila Pharmaceuticals Ltd. un contrat portant construction d'une usine pharmaceutique dans la région.

Par ailleurs, avec les partenaires indiens de l'Université APPTI SD India, nous avons signé un accord de recherches conjointes dans le domaine des technologies d'information. 

La région coopère étroitement avec le Vietnam. Il s'agit du matériel de pompage de gaz, de turbines à gaz et de produits fabriqués par les chantiers navals de Iaroslavl. 

L'intérêt pour la région de la part des investisseurs et des pays d'Asie augmente en permanence. En principe, c'est logique. Ceci est dû non seulement à la position géographique de notre région, mais aussi à ses capacités en matière d'infrastructure et de ressources humaines. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.