Inexploré par les investisseurs étrangers, le Kamtchatka veut promouvoir le tourisme et l'extraction de l'or

Le kraï du Kmatchatka, région la plus à l'est de la Russie, a de quoi attirer des investisseurs. Le PDG de la Corporation du développement du kraï, Nikolaï Peguine, a indiqué à RBTH, en marge du Forum de Sotchi, que des compagnies chinoises, coréennes, italiennes et françaises avaient déjà manifesté leur intérêt pour cette région.

Image par Natalia Mikhaylenko

Nikolaï Peguine, directeur général du Groupe pour le développement du kraï du Kamtchatka. Source : RBTH

Pour nos partenaires étrangers actuels et potentiels, le Kamtchatka est un territoire inexploré au point de vue des investissements. Mais ces derniers temps, cet intérêt a surgi et beaucoup de groupes souhaitent visiter notre région pour voir si c'est possible de verser leurs investissements dans la péninsule.

A ce jour, l'industrie de la pêche reste le domaine le plus attrayant aux yeux des entrepreneurs. Le gouvernement du kraï a défini de nouveaux axes que sont la pisciculture, l'aquaculture et les crustacés.

De nos jours, le Kamtchatka est un territoire propice pour les investissements dans ces branches du business. Il ne faut pas par ailleurs omettre un des axes prioritaires – le tourisme.

Ce domaine est tellement vaste du point de vue d'investissements que il y aura de la place pour tous les désireux, que ce soient les grands acteurs qui peuvent investir dans les stations de ski alpin ou les représentants des PME.

Dans le domaine du tourisme, il existe déjà un accord avec des compagnies françaises bénéficiant d'une expérience de travail dans la région des Alpes.

En évoquant les secteurs prometteurs pour les entrepreneurs, M. Peguine a pointé le secteur minier. Le Kamtchatka est riche en or. Mais pour extraire ce métal noble il faut attirer de grandes compagnies et créer des entreprises à base du partenariat public-privé, lorsque l'Etat prendra en charge les questions relatives à l'infrastructure. Le complexe agroindustriel est aussi un axe perspectif du point de vue d'investissements.

Il y a encore 20-25 ans, c'est cette région qui livrait des choux, des carottes et des pommes de terre dans les régions septentrionales du pays, rappelle Nikolaï Peguine. Aujourd'hui, il faut rétablir ce secteur. Le gouvernement du kraï du Kamtchatka a des projets intéressants relatifs au secteur agroindustriel, notamment à l'élevage de volailles.

Le gouvernement du Kamtchatka a déjà préparé pour les investisseurs un pool de préférences. En outre, on espère y établir une zone économique spéciale (ZES), dans le cadre de laquelle les facilités régionales seront amplifiées.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.