Le MIPIM devient de plus en plus russe

Moscou a de nouveau réussi à attirer l'attention. Crédit : Maria Tchobanov

Moscou a de nouveau réussi à attirer l'attention. Crédit : Maria Tchobanov

Cette année, la Russie a pour la vingtième fois pris part au Marché international des professionnels de l'immobilier MIPIM qui a eu lieu à Cannes du 11 au 14 mars. La Russie a de nouveau réussi à attirer l'attention, et pas seulement car elle faisait partie des trois pays invités d'honneur avec la Turquie et le Brésil, mais aussi grâce à une présence très importante et un vaste programme proposé par les participants russes.

L'édition 2014 du MIPIM a réuni 500 compagnies russes, cela dépasse le record précédent de 22% établi en 2013. Au total, 2.000 Russes ont participé à l'événement contre 1.500 en 2013.

« Au cours des 25 années d'existence du salon, la présence de la Russie est devenue un facteur très important. La participation russe est unique du point de vue de la qualité des projets présentés et du nombre des participants », a noté Filippo Rean, directeur du MIPIM, à l'inauguration du pavillon russe, organisé sous l'égide du ministère russe du Développement régional. Le pavillon a mis en lumière le potentiel d'investissement de plus de 15 sujets de la Fédération de Russie sous le slogan « Investissez en Russie! ».

« La Fédération de Russie reste derrière les pays européens leaders en termes du développement des infrastructures, du logement et de l'immobilier commercial. Dans cette perspective, nous représentons un pays très attirant pour les investisseurs », a déclaré Svetlana Ivanova, sous-ministre du Développement régional et chef de la délégation russe. La responsable a en outre souligné qu'il y a trois mois son ministère avait créé en partenariat avec la WAIPA (Association mondiale des organismes de promotion de l'investissement) l'agence d'investissement russe « Investissez en Russie ».

Jusqu'à présent, la Russie était le seul pays du BRICS à ne pas avoir une agence nationale se spécialisant dans la coopération avec les régions. Le nouvel organisme d'investissement devra coordonner les activités des agences régionales et agir en tant que partenaire pour les institutions du développement étrangères similaires.

« Nous comprenons bien qu'il est impossible d'attirer des investisseurs sans un cadre juridique transparent et adapté pour ces derniers. Le parlement russe prépare actuellement une loi sur le partenariat publique-privé (PPP). En plus, pour compléter cette initiative, nous avons proposé d'examiner une autre loi sur un développement intégré des territoires dans le cadre du PPP. Les deux lois formeront une base qui permettra aux régions russes d'attirer des investisseurs », a annoncé aux journalistes à Cannes Elena Nikolaeva, première vice-présidente du Comité de la Douma (chambre basse du parlement russe) chargée de la politique du logement et des services communaux.

Les autres représentants des autorités russes régionaux et fédéraux ont également assuré les investisseurs que le gouvernement russe travaillait actuellement sur tous les niveaux afin d'augmenter le climat d'affaires dans les domaine du logement, ainsi que dans le but de simplifier les procédures administratives et de réduire leurs coûts et leur durée. Notamment, le nombre de procédures nécessaires pour obtenir un permis de construire devra être réduit d'une cinquantaine à onze; la durée des procédures sera également réduite de 423 jours à 56 et les frais payés par la compagnie-investisseur seront divisés par deux.

À la recherche des investisseurs étrangers

Le projet du nœud de transport Troparyovo. Crédit : Maria Tchobanov

Certaines régions russes, comme par exemple celle de Rostov, se considèrent déjà comme des habituées du MIPIM.

« Du point de vue économique, nous représentons en effet un rêve russe : notre économie est diversifiée, notre PIB dépasse 15 milliards d'euros, dont 80% appartiennent à plus de 3.000 compagnies de la région. Nous ne dépendons d'aucun secteur particulier, et les investissements dans l'économie régionale augmentent de 15% par an en moyenne pour la troisième année consécutive. Il y a dix ans, nous avons créé la première agence de promotion des investissements en Russie, et jusqu'à présent, nous sommes parvenus à attirer dans notre région plus de 3,6 milliards d'euros d'investissements dont nous avons obtenu une partie au MIPIM », raconte Igor Bourakov, directeur de l'Agence de promotion des investissements de la région de Rostov.

Cette année, la région a de nouveau eu du succès à Cannes : l'administration régionale a conclu un accord sur la création de deux centres logistiques avec la compagnie PPF Real Estate Russia, filiale du groupe tchèque PPF. Au total, les investissements dans le projet seront de 70 millions d'euros.

Un autre contrat sur la construction d'une usine de production de composants pour des produits chimiques ménagers a été signé avec la société allemande PCC. Au total, 120 millions d'euros seront investis dans le projet. Une fois achevée, l'usine créera près de 50 emplois.

D'autres régions russes ont présenté leurs projets au MIPIM pour la première fois, mais ont cependant eu du succès. Notamment, déjà au cours du premier jour du salon, le gouvernement du territoire de Stavropol a signé avec le groupe international ZAO Olympic City un accord d'intention, prévoyant la réalisation du projet important touristique baptisé « La ville de santé ». Le coût du projet est estimé à plus de 6,5 millions d'euros.

« Il s'agit d'une ville futuriste qui sera construite à partir de zéro et bénéficiera de facteurs naturels uniques, car de vastes réserves d'eau minérale ont été découvertes dans la zone où elle sera érigée. Quant aux montagnes, au soleil et aux conditions climatiques, ils sont les mêmes chez nous qu'à Cannes », a dévoilé au correspondant de RBTH le vice-premier ministre du territoire de Stavropol Andreï Mourga.

En outre, la société russe Ermis et le groupe espagnol L 35 Arquitectos S.A. ont conclu un accord sur la coopération en matière des travaux de conception aux nouvelles installations dans la région. Le premier projet conjoint des deux compagnies sera la construction d'un nouveau centre commercial et logistique dans la ville de Stavropol. Les investissements nécessaires pour la réalisation de cette installation et des futurs projets sont estimés à 4,2 millions d'euros.

Moscou, le plus grand chantier de la Russie

Deux pavillons représentaient cette année la capitale russe au MIPIM. Le premier présentait aux visiteurs des projets des grands investisseurs, visant le développement des 4 millions de mètres carrés du territoire moscovite. Le second hébergeait la principale attraction du salon, une maquette représentant le projet du développement du centre historique de Moscou. L'administration de la ville a pour but dans les années à venir de changer complètement l'aspect socio-culturel de Moscou, créant notamment de nouvelles zones piétonnes, des nœuds de transport pratiques et des lieux de repos confortables, reconstruisant les quais de la Moskova et de transformer des immeubles de bureaux à ceux d'habitation et aux hôtels.

La délégation de Moscou était dirigée par Marat Housnoulline, adjoint au maire de Moscou pour la politique urbaine et la construction. D'après le responsable, près de 35 milliards d'euros ont été investis durant l'année précédente dans divers secteurs de l'économie de la capitale, y compris 5 milliards d'euros pour le développement des transports. Près de 8,6 km2 d'immobilier ont été construits à Moscou au cours de cette période. Le fonctionnaire a souligné que l'administration de la ville ne voulait pas s'arrêter là, d'autant plus que le territoire de Moscou avait été considérablement élargi il y a un an et demi, créant de nouvelles possibilités pour les investisseurs. Les projets qui seront réalisés dans la « Nouvelle Moscou » (les territoires récemment annexés à la capitale russe) nécessiteront 140 milliards d'euros d'investissements. Parmi ces initiatives, dont l'exécution sera largement effectuée dans le cadre du PPP, s'inscrivent notamment la construction de plusieurs nouvelles lignes du métro, de chemins de fer et d'autoroutes, ainsi que la création de 250 nœuds de transport et d’une trentaine de grands « hubs ».

Les experts du concours MIPIM Awards ont reconnu comme le meilleur projet de développement russe l'initiative VTB Arena Park. Crédit : Maria Tchobanov

Les autorités de Moscou ont fait une surprise pour le MIPIM, annonçant durant la deuxième journée du salon un appel d'offres pour la concession de la construction de la première autoroute payante dans la ville, qui reliera le quartier d'affaires Moskva-City au MKAD, autoroute périphérique autour de la ville. Selon des prévisions provisoires, le projet nécessitera 1,2 milliard d'euros d'investissements, dont les deux tiers seront versés par l'investisseur (assurant les travaux de conception et de construction) et le reste sera fourni par la ville (effectuant l'acquisition des terres). L'autoroute devra être achevée dans les sept années suivant la conclusion du contrat de concession.

Le programme russe au MIPIM 2014 attachait en outre une attention particulière au développement des installations sportives et culturelles, ainsi qu'aux investissements dans le développement intégré des grands surfaces. Les experts du concours MIPIM Awards ont reconnu comme le meilleur projet de développement russe l'initiative VTB Arena Park. Cette dernière prévoit une reconstruction du stade légendaire moscovite Dinamo, érigé encore en 1928, et la création autour de lui d'un quartier entier, comportant un parc, une « académie des sports » avec 15 sections sportives, des hôtels, des bureaux et des immeubles d'habitation avec toutes les infrastructures nécessaires. La surface totale du quartier s'élèvera à 32 hectares. Au coût estimé de près de 1,08 milliard d'euros, le projet sera complètement financé par la banque russe VTB, qui a obtenu le stade il y a quelques années en échange de l'annulation de la dette de l'ancien propriétaire. Le premier match au stade rénové devra avoir lieu le 22 octobre 2017, le jour de naissance du célèbre gardien de but soviétique Lev Iachine.

Réagissez à cet article tweetant @rbth_fr #immobilier


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.