Mettez Poutine sur votre frigo

Les magasins de cadeaux russes proposent une série d’articles liés à Vladimir Poutine. Crédit : PhotoXPress

Les magasins de cadeaux russes proposent une série d’articles liés à Vladimir Poutine. Crédit : PhotoXPress

Les portraits du président russe Vladimir Poutine font partie intégrante des bureaux des fonctionnaires à travers le pays, et ce quel que soit leur rang. Mais son effigie peut également se retrouver sur différents types d’articles à la fois en Russie et à l’étranger, et un jeu vidéo devrait même bientôt voir le jour.

Celui que les zombies n’ennuieront pas

Dans le jeu « You Don’t Mess With Putin » (« Ne cherche pas Poutine »), destiné aux ordinateurs et smartphones, le président russe sera un héros combattant des hordes de zombies.

« J’ai eu l’idée de ce jeu centré sur Poutine lorsque j’ai réalisé qu’il était le seul au monde à se rapprocher du super-héros dans la vraie vie », explique le développeur belge du jeu Michele Rocco Smeets à « La Russie d’aujourd’hui ».« Selon moi, il est le seul à pouvoir nous sauver si les zombies nous envahissaient vraiment».

Le jeu, qui vise à parodier « Call Of Duty Black Ops : Zombies », compte un autre personnage russe, Nikolaï Belinski, ainsi que l’Américain Tank Dempsey, qui se disputent constamment.

« Personnellement, je suis un grand fan de Poutine, et je voterais certainement pour lui s’il se présentait dans mon pays », ajoute Smeets. « Mon public cible est les hommes de 15 à 30 ans, mais j’aimerais que tous ceux ayant un smartphone ou un ordinateur récent puissent jouer à ce jeu. Je fais donc le maximum pour garantir que tout fonctionne bien, et ce même sur du matériel moins performant, afin de toucher le plus de personnes possible ».

Selon Smeets, le jeu devait d’abord sortir sur l’App Store d’Apple et Google Play il y a plusieurs mois, mais il n’était pas satisfait de la qualité et voulait créer « un jeu plus sérieux et de meilleure qualité avec un gros potentiel de franchisage, ce qui prend évidemment du temps ».

Mais les JO de Sotchi approchant, le développeur du jeu désire profiter de cet événement sportif international majeur.

« Je souhaite sortir quelque chose avant le début des Jeux olympiques en Russie, n’importe quoi, même si c’est juste une bande-annonce officielle », indique-t-il.

L’année dernière, Smeets avait d’ailleurs sorti un autre jeu, « Run Snowden Run » (« Cours Snowden, cours »), centré sur Edward Snowden, ancien employé de la NSA qui avait rendu publiques des informations top secrètes. Le jeu comptait déjà Poutine en cameo.

Poutine sur des carafes

Crédit : PhotoXPress

Les magasins de cadeaux russes proposent une série d’articles liés à Vladimir Poutine, des aimants aux figurines, en passant par les carafes.

« Ce ne sont pas des souvenirs destinés aux marchés de masse », explique un porte-parole de la société « Professionalnye Suveniry » à « La Russie d’aujourd’hui ». « Ce sont les fonctionnaires d’État qui les achètent généralement ».

Il ajoute également que les aimants à l’effigie du président russe, vendus à environ 1,85 euros, ne sont pas assez populaires et ne devraient donc plus être commercialisés.

Parmi les objets distribués par l’entreprise, on trouve notamment « L’Histoire la plus récente de la Fédération de Russie », boîte en forme de livre qui contient une carafe présentant une caricature de Poutine et trois petits verres aux couleurs du drapeau russe. L’ensemble est vendu à 29,40 euros.

Une autre société locale propose des sous-verres sur lesquels sont gravés des portraits 3D de Poutine. Selon elle, il s’agit d’« un cadeau VIP pour les grand directeurs, fonctionnaires et politiciens ».

Jusque récemment, un magasin en ligne russe spécialisé dans les figurines commercialisait de grandes statuettes d’un peu moins de 12 cm de Poutine portant un costume de lutteur. Fabriqué par le studio de design espagnol « Leo Kiri » en étain et polystone, cette « figurine élitiste » était vendue 1 337 euros. D’après sa description, elle existait en seulement huit exemplaires.

La description du site Internet a cependant été modifiée suite à une demande de La Russie d’Aujourd’hui pour plus de détails. La figurine n’était en effet plus en vente. Le porte-parole du magasin nous a expliqué qu’à peine deux modèles de Poutine avaient été fabriqués en réalité : l’un avait été offert à l’administration présidentielle et l’autre était resté dans le studio de design.

Même en dehors de la Russie, les magasins en ligne proposent des articles centrés sur Poutine. Si ces gammes se limitent souvent à des tasses et des T-shirts, certains des modèles sont assez imaginatifs.

Un T-shirt, dont le prix est de 17,47 euros, parodie notamment la chaîne de restauration rapide KFC avec un portrait de Poutine : la marque « KFC » y est remplacée par « KGB » et on y aperçoit le faux slogan « le goût de Poutine d’abord ».

Un autre, vendu 19,06 euros et qui est apparemment resté longtemps sur le marché, montre le portrait du président russe, ainsi que le slogan « Putin 2012 for USA President » (« Poutine président des États-Unis en 2012 »).

 

Et vous qu'en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis en tweetant @larussie #Poutine


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.