Disney ouvrira ses magasins en Russie

Crédit photo : AP

Crédit photo : AP

The Walt Disney Company, premier groupe de divertissement du monde, envisage de s'implanter sur le marché russe du commerce de détail. L'entreprise pourrait ouvrir l'année prochaine trois magasins Disney Store à Moscou et à Saint-Pétersbourg. En outre, la compagnie recherche actuellement des partenaires pour lancer deux nouvelles chaînes : Disney Play (jouets) et Disney Style (habillement). Les recettes des ventes de produits de consommation représentent 8% du chiffre d’affaire global de Walt Disney, soit 1,88 milliard d’euros.

The Walt Disney Company envisage d’ouvrir fin 2014 trois magasins de sa marque en Russie. D’après les agents immobiliers russes, la société américaine a déjà manifesté son intérêt pour des locaux de surface entre 300 et 500 m2 dans les hypermarchés MEGA à Moscou et dans le centre commercial de luxe Galereïa, situé en plein centre de Saint-Pétersbourg.

Selon les estimations de l’agence immobilière russe DNA Realty, le coût de location annuelle des trois magasins Disney Store dans ces centres pourrait atteindre 1,95 million d’euros.

La porte-parole de Walt Disney en Russie Elena Iamchikova s'est refusée à tout commentaire, mais une autre source au sein de la société a confirmé les rumeurs. Un représentant de Galereïa a pour sa part déclaré que le centre commercial était prêt à des pourparlers avec Walt Disney.

Cependant, le service de presse d’IKEA, qui contrôle les hypermarchés MEGA, lui non plus n’a pas commenté la nouvelle.

The Walt Disney Company possède actuellement 216 magasins Disney Store en Amérique du Nord, 106 en Europe et encore 47 au Japon. 

A l’issue des neufs premiers mois de l’exercice en cours (du 1er octobre au 30 juin), les revenus de Disney des ventes de produits, y compris de sa propre marque, ont atteint près de 1,88 milliard d’euros, soit 8% des recettes totales de la compagnie, tandis que le résultat brut d’exploitation des magasins Disney Store s’est chiffré à 553,5 millions d’euros, ce qui représente 14% du total. Sa capitalisation boursière atteint actuellement 89 milliards d’euros.

Une des plus grandes sociétés médiatiques du monde, The Walt Disney Company compte parmi ses filiales le studio Walt Disney Studios, les chaînes de télévision ABC, Disney Channel et ESPN, ainsi que des divisions d’édition et de musique.

La filiale russe de Disney, The Walt Disney Company CIS, a été créée en 2006. Elle est notamment le copropriétaire de la société russo-américaine de distribution de films Walt Disney Studios Sony Pictures Releasing (qui distribue actuellement le film Stalingrad de Fiodor Bondartchouk) et de la chaîne Disney.

La filiale produit en outre ses propres films et séries télévisées. Le chiffre d’affaires de The Walt Disney Company CIS a atteint en 2012 2,568 milliards de roubles (près de 58,63 millions d’euros).

La filiale avait auparavant annoncé que la vente des licences pour les produits de consommation représentait un tiers des revenus de Walt Disney en Russie.

Cependant, outre le lancement de magasins Disney Store en Russie, le géant américain a d’autres projets. D’après une source au sein de la société, Disney a récemment lancé un appel d’offre pour le développement de deux nouvelles chaînes : Disney Play, qui vendra des jouets et Disney Style pour les vêtements portant les portraits des personnages de dessins animés populaires.

Chaque chaîne comptera une centaine de magasins avec une superficie moyenne entre 100 et 150 m2. Selon l’appel d’offre, le partenaire russe de Disney devra négocier avec les fournisseurs et payer une redevance de marque, condition pas vraiment attirante, dit un des interlocuteurs de Kommersant. On ignore pour l’instant les délais prévus pour la réalisation du projet.

D’après le ministère russe de l’Industrie et du Commerce, le volume total du marché russe des produits pour enfants a atteint en 2012 662 milliards de roubles, soit 15,1 mds EUR, dont 2,8 mds pour les jouets.

Les principaux acteurs sont les chaînes Detski Mir, Deti, Korablik, Begemot  et Dotchki-Synotcki, mais celles-ci ne représentent que 20% du marché.

Les représentants des chaînes, interrogés par Kommersant, ont refusé de faire des prévisions sur l’avenir des nouvelles chaînes de Disney en Russie. Quant aux marques internationales « pour enfants » déjà présentes en Russie, ce sont Hamleys et Imaginarium SA (jouets), ainsi que Mamas & Papas (vêtements bébés et mamans).

Les trois chaînes comprennent au total 54 magasins et sont développées par la société russe Ideas4retail.

Selon les estimations de DNA Realty, les fonds nécessaires pour lancer une centaine de magasins devraient se chiffrer entre 27,1 et 43,4 millions d’euros. Toutefois, il sera difficile pour Disney de trouver des locaux, dit Evgueni Gouchtcha, directeur du développement de DNA Realty.

« On constate un manque d’immobilier d’entreprise de qualité sur le marché russe, les chaînes de distribution commencent déjà à revoir leurs projets ou bien à louer des locaux dans des centres commerciaux qui ne sont pas vraiment bons », explique l’expert.

Le coût élevé des loyers en Russie peuvent faire augmenter les coûts d’exploitation de Walt Disney et de ses partenaires locaux, et gonfler ainsi le prix final de ses produits en Russie, note Daria Iadernaïa d’Esper Group.

Source : Kommersant.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies