Échange culturel

Crédit photo : Kommersant photo

Crédit photo : Kommersant photo

« Lorsque je suis arrivé pour la première fois à Moscou, je ne parlais presque pas un mot de russe. Je ne comprenais même pas le prix d’un kilo de tomates. Je donnais tout mon argent sans savoir combien de monnaie on devait me rendre », se souvient Marc Moreau, 36 ans. Mais après trois années passées à Moscou, le natif de Neuilly-sur-Seine, en banlieue parisienne, n’avait plus de problèmes pour comprendre les prix ou le russe.

Le premier voyage de Moreau à Moscou date du début des années 2000. Il était chargé du transport et de l’hébergement en Russie de diplomates et d’expatriés pour une grande entreprise américaine.

Il est ensuite rentré à Paris pour suivre des études de gestion des ressources humaines à l’ESSEC, une des écoles de commerce les plus réputées de France.

Après l’obtention de son diplôme, Moreau a développé des programmes de formation pour Alcatel-Lucent, PSA, ou encore Saipem. Jusqu’en 2008 et le déclenchement de la crise économique en France et dans le reste du monde.

« J’ai remarqué que de plus en plus de grandes entreprises voulaient s’ouvrir à la Russie. Je me suis donc dit : pourquoi pas ! ».

Revenu à Moscou en 2009, Moreau travaillait pour la filiale d’une grande agence de recrutement française, où il dirigeait le département des ressources humaines.

Mais à l’automne 2011, la crise mondiale a rattrapé le Français en Russie et sa boîte a commencé à réduire le personnel. Moreau estime toutefois avoir su « rapidement s’adapter à la situation ».

Fin 2011, il a présenté un projet d’agence de recrutement à la société russe Sokol Advisory, qui offre aux étrangers des services de développement d’entreprise en Russie et dans les pays membres de la CEI.

Sokol Advisory a été créée en Russie à l’aube de l’année 2012. Les collaborateurs de la société de consultance prennent entièrement en charge les questions d’organisation des entreprises.

Les anciennes relations de Moreau lui ont permis d’acquérir de gros clients : des entreprises françaises présentes sur le marché russe.

Les principaux domaines d’activités de Sokol Advisory sont le recrutement et l’outplacement (conseils et soutien pour trouver un emploi aux personnes licenciées, et ce au compte de l’employeur).

Pour le recrutement de cadres, Moreau mise sur son « expérience multiculturelle » et fait office d’intermédiaire entre les sociétés étrangères et les postulants.

Quant à l’outplacement, il s’agit encore d’un service un peu inhabituel en Russie. Si en Europe, plus de 60% des entreprises utilisent l’outplacement selon les estimations des spécialistes RH, en Russie, ce chiffre ne s’élève pour le moment qu’à entre 5 à 10%.

Cependant, comme le soulignent les analystes de Coleman Services, la popularité de ces services augmente lentement mais surement. Moreau espère, entre autres, que son chiffre d’affaires atteindra 5 millions de roubles en 2012.

Film russe préféré

Moscou ne croit pas aux larmes.

Musique russe préférée

Le groupe DDT et son chanteur Iouri Chevtchouk.

Lieu préféré à Moscou

Le Conservatoire Tchaïkovski.

Occupation préférée à Moscou

« J’habite sur la rue Soukharevskaïa, et j’aime me promener dans le parc à proximité. J’ai beaucoup de travail pour le moment, ce qui réduit fortement mon temps libre. Je trouve néanmoins parfois le temps de courir dans ce parc. »

Pour plus de détails : Kommersant.ru

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.