Une économiste moscovite veut faciliter la vie de tous les amateurs de cuisine

Actuellement, « Radost prigotovlenia » propose des kits pour la préparation de plats asiatiques, européens et sud-américains. Source : poradovat.ru

Actuellement, « Radost prigotovlenia » propose des kits pour la préparation de plats asiatiques, européens et sud-américains. Source : poradovat.ru

La fondatrice de la société « Radost prigotovlenia » (La joie de cuisiner) Irina Nazarova a développé son projet à partir de sa passion. L’idée de commercialiser des produits frais prêts pour la cuisson plutôt que des préparations culinaires lui est venue de manière très inattendue.

À son retour du Vietnam, sa sœur lui raconte que, là-bas, tous les supermarchés proposent, avec beaucoup de succès, des kits pour wok composés de légumes et viande prêts pour la cuisson. Irina a toujours aimé la cuisine mais ne trouve pas toujours le temps pour sa passion à cause du rythme de vie moscovite.

Le choix de la recette et la recherche des produits nécessaires en sont la raison principale. De plus, les produits achetés pour un plat spécifique restent souvent dans le réfrigérateur et échouent à la poubelle.

Irina s’est donc sérieusement demandée comment faciliter la vie de ceux qui, comme elle, aiment et veulent cuisiner mais n’ont que peu de temps et aimeraient pouvoir acheter un kit complet de produits frais pour un plat donné. 

Le domaine professionnel d’Irina est très éloigné de l’alimentation. Diplômée en mathématique et cybernétique à l’Université de Moscou, elle intègre la Nouvelle école d’économie et travaille comme analyste du marché des actions à la banque d’investissement J.P. Morgan pendant un an. Son temps libre est consacré à sa passion, la cuisine.

Mais elle a rarement le temps d’éplucher et de râper, aussi son frigidaire reste souvent vide. Des kits de cuisine préparés, pour un nombre de portions défini, offriraient une solution à cette situation compliquée par le rythme de vie moscovite, car ils permettraient d’éviter la longue et ennuyeuse étape de préparation des aliments pour passer directement à l’étape artistique de la cuisson. 

« En seulement deux mois, cette idée a donné naissance à une conception de l’amour et de la beauté que l’on peut transmettre et exprimer en cuisine, explique Irina. La philosophie du projet consiste à dire que la consommation pure n’a plus d’intérêt, contrairement à la possibilité de créer et de partager la création. La cuisine offre l’occasion de le faire facilement et avec plaisir ».

Des projets similaires ont déjà été lancés avec succès dans plusieurs grandes villes : Kochhaus à Berlin fonctionne essentiellement hors ligne, à travers une chaîne de magasins propre. Hong Kong a son Secret Ingredient, alors que le projet américain HelloFresh a pu attirer 10 millions de dollars d’investissements. 

Le succès des projets étrangers a convaincu Irina de créer « Radost prigotovlenia ». Les économies personnelles ont servi de capital de départ. En juin 2012, Irina décide de quitter la banque définitivement et se consacre pleinement au développement de son projet.

Le site est lancé sur un moteur gratuit pour, petit à petit, attirer plusieurs centaines de clients dont 30 % environ utilisent les services du site régulièrement. Le panier moyen s’élève à 2000 roubles. 

Le projet a nécessité des investissements supplémentaires pour son développement. Irina n’a pas eu à courir les conférences pour présenter son projet et attirer les investisseurs, ils sont venus tout seuls : plusieurs business angels ont investi 80 000 dollars dans le projet, ce qui est venu clore la tournée d’investissements initiale. 

Irina a également rajouté 40 000 dollars d’économies personnels qui ont servi à l’acquisition d’équipements, à la location de bureaux et à la préparation d’une série d’événements. À l’étape initiale, Irina accomplissait toutes les tâches seule : l’administration du site, l’analyse financière, les prévisions de croissance. Elle réalisait toutes les photos du site.

Pendant une certaine période elle s’en sortait seule, puis il a fallu trouver des collaborateurs. Aujourd’hui, le projet en compte cinq. Irina prévoit d’atteindre le seuil de rentabilité d’ici à fin 2013.

« Bien que le modèle soit très intéressant, il est difficile d’atteindre sa rentabilité théorique rapidement, car il faut trouver la bonne approche vis-à-vis des clients, le bon positionnement et les canaux de communication, explique Irina. Le produit est nouveau, il n’est pas connu, nous cherchons des solutions, testons différentes idées ».

Actuellement, « Radost prigotovlenia » propose des kits pour la préparation de plats asiatiques, européens et sud-américains. Vous y trouverez la dinde teriyiaki, différents types de steak, un choix de salades, soupes et desserts.

Le site propose également des recettes dont certaines ont été améliorées ou complétées par Irina. Elle propose aux lecteurs de La Russie d'Aujourd'hui la recette de cet été. 

Sauce pour poisson :

1) écraser au mortier ou hacher au mixer plusieurs brins de basilique ;

2) ajouter du lait de coco épais (la crème de coco), du jus de citron, du sel et du poivre.

La sauce est parfumée, légère et savoureuse.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies