Solvay ouvrira une usine à Nijni-Novgorod

Solvay mène déjà un projet commun avec Sibur (Rosvinil). Crédit : service de presse

Solvay mène déjà un projet commun avec Sibur (Rosvinil). Crédit : service de presse

La coentreprise chimique russo-belge RusPAV verra le jour d'ici 2015. Un mémorandum a été signé le 16 mai à Bruxelles entre le russe Sibur Holding et le belge Solvay.

La société RusPAV sera implantée à Dzerjinsk, sur un site loué par Sibur à 400 km à l'est de Moscou. « La coentreprise produira des tensioactifs qui sont principalement nécessaires pour la production de produits chimiques ménagers, de shampoings et de détergents. Elle créera environ 100 nouveaux emplois avec un haut niveau d'automatisation et de productivité, avec un salaire moyen de 1 500 euros par mois », a déclaré le gouverneur de la région de Nijni-Novgorod Valery Chantsev.

Le gouverneur, de passage à Bruxelles, a présenté les opportunités d'investissement dans la région de Nijni-Novgorod et s'est entretenu avec le ministre-président du gouvernement flamand, Kris Peeters. « Nous avons essayé de dissiper les doutes habituels des investisseurs européens, qui pensent qu'en Russie tout est difficile, que nous avons beaucoup de bureaucratie et de corruption. Nous avons expliqué que des changements importants ont eu lieu au cours des 5 dernières années. Nijni-Novgorod bénéficie de cadres de bon niveau. Sa logistique et son infrastructure sont parmi les plus performantes du pays. Des lois adéquates simplifient les politiques d'investissement et d'innovation, le partenariat public-privé et les technoparcs », a assuré M. Chantsev.

Selon lui, les autorités des régions belges soutiennent activement les investissements dans l'économie russe. « Nous avons également convenu que Kris Peeters viendrait nous voir en septembre lors d'un sommet d'affaires avec la mission économique belge. Il viendra avec des représentants d'entreprises opérant dans différents domaines », a indiqué le gouverneur.

L'état d'esprit optimiste du gouverneur était partagé par un représentant de la direction de Solvay, Emmanuel Butstraen, qui a signé le mémorandum sur la création de la joint-venture côté belge. Selon lui, la région de Nijni-Novgorod « est extrêmement attrayante pour les entreprises européennes ».

« On y trouve un acteur du marché russe aussi sérieux que la société Sibur holding, avec laquelle nous collaborons efficacement depuis près de deux ans déjà, de sorte que le choix de l'emplacement pour le nouveau projet était évident. Sibur a de grandes possibilités en termes d'approvisionnement en matières premières, des connaissances du marché russe, et de notre côté, nous apportons nos réalisations techniques, notre technologie et notre expérience dans les affaires internationales, y compris nos contacts avec des leaders de l'industrie chimique », a souligné M. Butstraen.

Selon lui, la région de Nijni-Novgorod dispose de personnel qualifié. Solvay mène déjà un projet commun avec Sibur (Rosvinil).

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies