Luxe : les touristes russes à la rescousse du marché européen

Les Russes préfèrent généralement acheter les biens de luxe à l'étranger, ce qui affecte négativement les ventes des distributeurs russes sur le marché local. Crédit : AFP/East News

Les Russes préfèrent généralement acheter les biens de luxe à l'étranger, ce qui affecte négativement les ventes des distributeurs russes sur le marché local. Crédit : AFP/East News

Alors que citoyens d'Europe et des États-Unis préoccupés par la crise réduisent les dépenses, les Russes et les Chinois soutiennent les ventes de produits de luxe. A Dubaï, les Russes sont devenus les premiers acheteurs étrangers.

Malgré la récession mondiale, le marché mondial des produits de luxe a poursuivi en 2012 une croissance à deux chiffres et a augmenté de 10%, à 212 milliards d'euros, un tiers de ce montant étant réalisé en Europe, selon l'étude Luxury Goods Worldwide Markets Monitor du cabinet de conseil Bain & Company.

Sur fond de stagnation de la demande intérieure, les touristes russes constituent un public de plus en plus important pour les marchands de produits de luxe européens, indique le partenaire de Bain & Co Claudia D'Arpizio. À Dubaï, par exemple, les Russes sont devenus les acheteurs les plus actifs après les résidents locaux, ajoute-elle. C'est grâce aux touristes que le marché européen du luxe a réussi à éviter la stagnation l'an dernier.

« Les touristes russes sauvent littéralement le marché européen. C'est la conséquence de la crise dans la zone euro et de la réduction des dépenses des Européens dans les produits de luxe », précise le directeur opérationnel du groupe d'entreprises JamilCo (distributeur en Russie de marques de luxe et haut de gamme, y compris Burberry, Salvatore Ferragamo, Escada, etc.) Kira Balachova.

« Les Russes en voyage dépensent plus que les autres touristes européens, estime le secrétaire général du ministère grec du Tourisme, Anastasios Liaskos. C'est une question de mentalité: ils veulent prendre du plaisir et n'ont aucune envie de se priver », explique-t-il. Le ministre russe de la Culture (qui supervise le tourisme) Vladimir Medinski a déclaré en mars qu'en moyenne, un touriste russe dépensait à l'étranger 2.200 $ (ce montant comprenant le coût du voyage organisé, a-t-il précisé).

Les citoyens russes sont les seconds acheteurs étrangers de biens de consommation en Europe après les Chinois en termes de dépenses, indique l'opérateur de remboursement de la TVA Global Blue. En 2012, selon ses données, le volume des achats ayant fait l'objet d'une demande de remboursement de la TVA a augmenté de 31% et s'est élevé à environ 1,44 milliard d'euros. Selon Global Blue, les touristes russes exigent le remboursement sur près de la moitié des achats effectués en Europe. Par conséquent, les coûts réels pourraient être deux fois plus élevés, à environ 2,9 milliards d'euros.

L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) estime les dépenses des Russes en tourisme à l'étranger à 43 milliards de dollars en 2012. Dans ce domaine, la Russie est le cinquième plus grand pays-donateur au monde: le classement est mené par la Chine avec 102 milliards de dollars.

Les Russes préfèrent généralement acheter les biens de luxe à l'étranger, ce qui affecte négativement les ventes des distributeurs russes sur le marché local, indique Mme Balachova de JamilCo, qui note « un tassement de la demande de produits de luxe sur le marché russe » au cours de l'année dernière.

« Cette situation, dans laquelle le développement du marché russe ralentit, de plus en plus de Russes préférant faire des achats à l'étranger ou sur Internet, devrait faire l'objet d'un examen approfondi des autorités de régulation russes, par exemple, en ce qui concerne la réduction des barrières douanières pour les distributeurs russes », a dit Mme Balachova.

Texte original publié sur le site de Vedomosti le 20 mai 2013.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies