Le Samsung Galaxy S4 bat des records

Les chiffres record en Russie sont dus au fait que le Samsung est bien préparé pour l’émergence d’un nouveau dispositif de ses partenaires, les opérateurs et détaillants qui traitent directement avec les utilisateurs finaux.  Crédit : RIA Novosti

Les chiffres record en Russie sont dus au fait que le Samsung est bien préparé pour l’émergence d’un nouveau dispositif de ses partenaires, les opérateurs et détaillants qui traitent directement avec les utilisateurs finaux. Crédit : RIA Novosti

En Russie, trois jours avant les Etats-Unis, la vente du nouveau fleuron de Samsung, le smartphone Galaxy S4, a commencé. Plus de 15 mille appareils ont été vendus dès les premiers jours.

Les ventes du nouveau smartphone Galaxy S4 de Samsung, qui ont commencé dans la soirée du 26 avril en Russie, battent des records. Selon le Mobile Research Group, en trois jours, les consommateurs ont acheté plus de 15 mille appareils. « C’est un record pour un appareil à ce pris. Dans les premiers jours, l’iPhone 5 s’est vendu bien plus mal, mais les résultats seront établis selon les résultats de la semaine », indique un analyste du Mobile Research Group, Eldar Murtazin. En Russie, le Galaxy S4 coûte 30 000 roubles pour le modèle à 16Go de mémoire et jusqu’à 37 000 roubles avec une mémoire de 64 Go.

Le modèle précédent de Samsung, le Galaxy S3, est devenu le premier smartphone coréen concurrençant au niveau mondial l’iPhone. Durant la première semaine, l’ensemble des commandes anticipées pour le Galaxy S4 a dépasser son prédécesseur dans le nombre de demandes partout dans de quatre fois, a annoncé Samsung. L’année dernière le nombre de commandes anticipées pour le S3 dans le monde était de 9 millions.

Les chiffres record en Russie sont dus au fait que le Samsung est bien préparé pour l’émergence d’un nouveau dispositif de ses partenaires, les opérateurs et détaillants qui traitent directement avec les utilisateurs finaux. Par exemple, Samsung a convenu avec l’un des principaux opérateurs mobiles russe, MTS, que les nouveaux acheteurs de smartphones au cours de l’année ne paieront pas pour la connexion. Ce n’est pas un schéma habituel pour la Russie où il n’y a d’habitude pas de contrat de vente. Cependant, MTS ne perdra rien dans cette action, la représentante de l’opérateur Irina Agarkova est confiante : les propriétaires de smartphones dépensent aujourd’hui plus pour la communication que les utilisateurs de smartphones classiques, et il vaut mieux attirer la clientèle d’autres opérateurs et maintenir son réseau.

La Russie est un marché clé pour les fabricants de téléphones mobiles, explique-t-on à la représentation de Samsung. « En trois jours ici nous avons distribué autant d’appareils qu’en Amérique en une semaine », explique un spécialiste du marché. Le marché russe des smartphones connaît une forte croissance. Ainsi, selon le plus grand détaillant, Euroset’, durant le premier trimestre 2013, les smartphones ont pris 40,6% de tout le marché de la téléphonie en Russie en nature et 78,2% en valeur. Leurs ventes en unités ont progressé de 34,1% par rapport à la même période en 2012.

Contexte

L’an dernier, les entreprises chinoises Huawei et ZTE sont entrées parmi les plus grandes entreprises mondiales productrices de smartphones, leurs « téléphones intelligents » avec le système opérationnel Android, ainsi que les dispositifs Coolpad et Lenovo ont réussi à attirer de nouveaux utilisateurs de cette catégorie d’appareils, indique le gestionnaire d’IDC Research, Ramon Llamas. D’après les résultats du premier trimestre de 2013, ils ont terminé aux 4eet 5e places du nombre de smartphones distribués, leur part de marché cumulée était de 8,8% (de Samsung, qui occupe la 1ère place – 32,7%, à Apple – 17,3%). Les producteurs chinois du marché russe sont aussi intéressés, mais on ne peut comparer leur succès avec celui des Coréens. « Lenovo, Huawei et ZTE viennent juste d’apparaître, c’est pourquoi parler de part conséquente du marché ou de grandes ventes est encore un peut tôt. Et par exemple, une société taïwanaise connue, NTS, qui occupe le même segment que Samsung, n’a vendu que 1,5 à 2 milliers d’appareils au début des ventes », remarque Eldar Moutazine.

Selon les matériaux de Vedomosti.ru.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies