Roman Abramovitch, oligarque russe le plus généreux selon Bloomberg

Abramovitch a dirigé pendant 8 ans la Tchoukotka. Crédit : RIA Novosti

Abramovitch a dirigé pendant 8 ans la Tchoukotka. Crédit : RIA Novosti

Au cours des trois dernières années, l’homme d'affaires a fait don de 310 millions de dollars à des œuvres de charité, et depuis le début du nouveau millénaire, Abramovitch a dépensé plus de 2,5 milliards de dollars dans la bienfaisance.

L'homme d'affaires russe Roman Abramovitch, propriétaire de Millhouse Capital et du club de football londonien Chelsea, est l'homme d'affaires russe le plus généreux sur les trois dernières années, avec 12,8 milliards de dollars sur 310 millions de dollars versés à des œuvres de charité, rapporte Bloomberg. Selon les estimations de l'agence, ces trois dernières années, Abramovitch, âgé de 46 ans, a alloué plus d'argent à la bienfaisance que les 15 Russes les plus riches. Il a alloué environ 98 millions de dollars pour les besoins sociaux de la Tchoukotka, dont il a été gouverneur.

Abramovitch a dirigé pendant 8 ans la région septentrionale, qui borde l'Alaska américain, à partir de 2000. Pendant l'époque soviétique, la Tchoukotka avait un but stratégique – c'était un avant-poste nucléaire. Mais la guerre froide a pris fin, la région a cessé d'être un précieux atout stratégique, et était mal en point. La population a été divisée par trois, chutant à 50.000 habitants, l'infrastructure s'effondrait. « Avec l'avènement de Roman Abramovitch, toute le Tchoukotka s'est transformée en un vaste chantier. Il a dépensé son propre argent », explique un témoin des faits.

A Anadyr – le centre administratif de l'Okroug autonome de Tchoukotka – on a reconstruit la Maison de la culture et le bâtiment de l'administration, on a vu apparaître un stade avec une patinoire, un cinéma moderne en forme d'iceberg de verre et le centre de divertissement Baklan. La capitale a été dotée d'une laverie, d'un club de fitness, on a rénové les hôtels, et mis en place Internet et les communications mobiles. Les immeubles délabrés ont été démolis : on a construit à leur place des « maisons-thermos » pour une famille sur le modèle américain. Pour les habitants de la Tchoukotka, ces maisons nouvelles étaient octroyées gratuitement.

Depuis 1999, les investissements privés de Roman Abramovitch dans la Tchoukotka, selon Bloomberg, se sont élevés à plus de 2,5 milliards de dollars, ce qui équivaut à une moyenne d'environ 179 millions de dollars par an. En outre, Roman Abramovitch a alloué 65 millions de dollars pour soutenir le club de hockey d'Omsk Avangard, et 52 millions de dollars ont été alloués à la Fédération des communautés juives de Russie et au Fonds juif créé par l'oligarque.

La deuxième place du classement Bloomberg est occupée par le propriétaire de Metalloinvest Alisher Usmanov. Les donations de l'homme d'affaires, qui possède une fortune de 19,1 milliards de dollars, ce qui le place au premier rang de Russie et à la 35ème place au niveau mondial, ont atteint 247 millions de dollars. Viktor Vekselberg, qui dirige le conseil d'administration du groupe Renova, est à la troisième place avec 160 millions de dollars.

Selon les experts interrogés par l'agence, les dépenses de charité des millionnaires russes affichent une croissance constante. « Le fait est que ces dernières années, les Russes les plus riches ont commencé à prêter attention à ce qu'ils peuvent faire pour changer la vie en mieux, a déclaré l'avocat de New York Edward Mermelstein. Par le passé, les dons étaient faits plus par vanité, mais aujourd'hui nous voyons apparaître un mécénat sérieux ».

Edward Mermelstein a cité Viktor Vekselberg et son projet de 10 millions de dollars visant à ramener en Russie les cloches de l'époque tsariste de l'Université d'Harvard.

Matériaux utilisés : RIA Novosti, Kommersant, RBC.ru.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.