Des «oiseaux de nuit» venus de Russie pour combattre Daech

Vitaliy Ankov / RIA Novosti
Le Mi-28 modifié peut être entièrement contrôlé par un ou deux pilotes et mènera des missions de frappe au Moyen-Orient.

Crédit : Vitaliy Ankov / RIA NovostiCrédit : Vitaliy Ankov / RIA Novosti

Une nouvelle version du Mi-28UB « Chasseur de nuit », un hélicoptère d’attaque moderne, sera dépêchée en Syrie au cours des semaines à venir.

Les fabricants de l’industrie de défense veulent utiliser la nouvelle machine avec ses armures et ses missiles modifiés lors de véritables tests de combat sur les lignes de front.

Comme une source au sein du complexe militaro-indiustriel l’a confié à RBTH, la société Hélicoptères de Russie a renforcé l'armure avant des hélicoptères et amélioré le « cerveau » de l’appareil. Ainsi, à partir de maintenant, une nouvelle version de l'oiseau de combat destinée à mener des missions de recherche et de destruction sera en mesure de fournir un contrôle total sur toutes ses actions aux deux pilotes en même temps.

Par exemple, si une balle frappe l'un des pilotes, l’autre pourra gérer entièrement tous les  systèmes de navigation, de vol et de tir de l'hélicoptère.

Le Chasseur de nuit, qu’est-ce que c’est ?

L'objectif principal de cette machine de guerre est de soutenir les groupes d'infanterie et les forces spéciales qui combattent sur le terrain. L’« oiseau » a été construit pour mener des opérations de recherche et de destruction contre des chars, des véhicules blindés (armés ou non) ou des cibles évoluant à faible altitude. Par exemple, d'autres hélicoptères et des UAV.

Le Mi-28 a déjà été adopté par les militaires russes, mais comme toute autre machine de guerre, elle doit passer par des modifications et des tests pour augmenter ses capacités sur le champ de bataille.

Comme l'a mentionné la source de RBTH, le Mi-28 répond à toutes les normes internationales concernant les machines de combat et peut réaliser différents types de missions.

« En plus d'apporter l'enfer sur la terre avec ses mitrailleuses et ses missiles, il peut se battre lors des opérations de chars et faire partie de la réserve antichar », a-t-il dit.

L'expert a également indiqué que les cibles principales du Mi-28 allaient du personnel militaire ennemi aux systèmes d'artillerie en passant par les unités de défense anti-aérienne.

En outre, il s’agit de l’un des rares hélicoptères capables d'effectuer des manœuvres acrobatiques, comme l'équipe de voltige russe Berkouty le montre au monde depuis 5 ans.

La première utilisation du Mi-28N en Syrie

Les hélicoptères Mi-28N ont été utilisés lors de l'opération visant à libérer la ville syrienne de Palmyre, qui s'est terminée le 27 mars 2016.

Une vidéo montre la destruction d’un véhicule blindé de Daech à l'aide de missiles guidés antichars, puis l'élimination des militants dans une maison de Palmyre.

Il s’agissait de la première utilisation enregistrée du « Chasseur de nuit » contre les terroristes de Daech. Auparavant, ces hélicoptères étaient uniquement utilisés pour protéger la base aérienne de Hmeimim, où le groupe des forces aériennes russes en Syrie est déployé.

Lire aussi : 

Un nouveau nom pour le chasseur russe de cinquième génération

Un adieu aux armes traditionnelles: la Russie développe l’armement du futur

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.