La géographie, partie intégrante de la langue russe

Image par Niyaz Karim

Image par Niyaz Karim

La Suède a propagé dans le monde entier les expressions d’« espalier suédois » ou de « buffet suédois ». Dans la langue russe, de nombreuses villes ou pays s’associent eux aussi à des objets ou des concepts.

Le monde entier connaît les attractions désignées sous le nom des « montagnes russes ». Des montagnes qui, en russe, sont « américaines ». Le terme de « smog »ou « brouillard londonien »est également entrédans le lexique de nombreuses langues.

En revanche la « radio arménienne »est une expression connue uniquement dans lespace post-soviétique : elle désigne àl’époque les nombreuses anecdotes traitant de lactualitébrûlante, qui commençaient toujours par « la radio arménienne demande… », entrainant une réponse contradictoire, voire totalement absurde.

La Chine est aussi utilisée dans plusieurs expressions de la langue russe : le célèbre « casse-tête chinois »(désigne quelquechose de complexe) ou le « dernier avertissement chinois »(menace répétée mais jamais mise en application).

Pour lEspagne, cest avant tout àla « botte espagnole »(instrument de torture médiévale) que lon pense. 

Certaines expressions russes trouvent leur source dans le monde de lart, comme par exemple les Secrets de la Cour madrilène (désigne les intrigues dans les couloirs du pouvoir), tirédun roman du XIXe siècle de l’écrivain allemand Georg Moritz Ebers, et dont le prénom se réfère aussi àlauteur de la célèbre chanson Podmoskovnye Vetchera (« Les Nuits de Moscou »), Georg Ots.

La précision est généralement attribuée aux Suisses (sans doute grâce àleurs montres), mais la ponctualitéet lexactitude revient sans conteste aux Allemands (sans compter que ces dernières années, « lallemand »est aussi venu sassocier àla pornographie).

Ladjectif « argentin »est avant tout utilisépour le tango, quand au « chilien », il renvoie aux piments, extrêmement forts dans ce pays. Autre spécialitéculinaire épicée (et très populaire ces derniers temps en Russie), la « carotte àla coréenne ».

Et pour les sandwichs, son étymologie anglo-saxonne ne lempêche pas d’être préparée en utilisant de la « boule française »(renommée « pain de la ville »àla fin des années 1940) avec des tranches de « fromage hollandais »ou de la « saucisse de Cracovie ».

Les boissons tirent surtout leurs sources lexicales dEurope de lEst. Exemples: la « bière tchèque »ou le « Baume de Riga ». Sous lUnion soviétique, étaient aussi célèbres les vodkas « moscovite »ou « Stolitchnaïa »(« de la capitale »). Aujourdhui, elles ont quasiment disparu des rayons.

Pour le dessert, on pense au « caféfaçon Varsovie »(avec du lait chaud). Et pour accompagner le café, quoi de mieux que des gourmandises aux noms alléchants dEurope ou de Russie européenne: « biscuits berlinois », « Prianiki de Toula »(gâteaux de pain d’épice), « Gâteau Kiev »ou encore glace « Léningrad ».

Pour le monde entier, toute la partie orientale de la Russie, la Sibérie, est un lieu qui ne connaît que lhiver. Pour le Russe, le mot « Sibérie »na rien d’épouvantable (une grande partie du territoire est peuplée et on y vit plutôt agréablement).

Seules les régions les plus reculées ont une connotation négative: la Kolyma et le Kamtchatka. Dans la comédie culte soviétique des années 1960 La Main de diamant, une connaissance rencontrée par hasard dit au héros en le quittant: « Venez-nous rendre visite en Kolyma, tout le plaisir sera pour nous! ». Ce àquoi lautre répond, pris par un sentiment de peur : « Vous plutôt venez! »(deux répliques indémodables et très populaires). Quand au Kamtchatka, cest ainsi que lon surnomme le dernier rang àl’école, celui des cancres.

Proche de lAlaska, cette région du continent américain a aussi en russe un tout autre sens : « lAlaska »est une doudoune bien chaude dotée dune capuche en fourrure. Géographiquement proches, mais sémantiquement différents dans la langue russe, les « Canadas »sont des patins àglace àlame arrondie conçues pour le hockey sur glace.

Pour l’été, le « Panama », ce chapeau de paille qui vient tout droit de ce pays dAmérique centrale, est àla fois pratique et stylé. Les îles des Bermudes ont aussi contribuéàrenouveler la mode estivale, en donnant leur nom àces pantalons d’étéraccourcis mondialement connus, les « bermudas ».

Plus intéressant encore, dans les années 1950-60, alors que les premiers jeans américains navaient pas encore fait leur apparition en Union soviétique, les imitations russes (ou en provenance dEurope de lEst) étaient surnommés les « texans ».

Thème inépuisable que celui de lhabillement. « Non, ce nest pas Rio de Janeiro ! », s’écrit avec déception Ostap Bender, célèbre personnage des deux journalistes-romanciers Ilf et Pétrov, dont le seul passe-temps est de monter des affaires frauduleuses dans une petite province de Russie et de rêver partir un jour vivre dans une ville imaginaire oùtout le monde porterait des pantalons blancs.

Alors quil tente darnaquer une énième victime, en expert, il lance àpropos du manteau en fausse fourrure de celui-ci : « on vous a menti. Cette fourrure est de bien meilleure qualité. Ce nest pas de la gerboise mexicaine, mais du léopard des neiges de Shanghaï ! »Depuis, lexpression « léopard de Shanghai »est utiliséen Russie pour désigner une contrefaçon bon marché.

Pour lart populaire russe, il convient de citer la « dentelle de Vologda », les « châles dOrenbourg », la « vaisselle de Khokloma », les « boites de Palekh »et la « porcelaine de Gjel ». Toutes indiquent par leur nom le lieu géographique de production.

La région de Tambov, située au centre de la Russie européenne, est devenue le symbole de la province « pommée »par excellence. Et la ville dOdessa (en Ukraine) a étésurnommée « capitale de lironie »(doùla notion d’« humour odessien »).

Dans lesprit russe, le Sud est toujours un lieu de détente et de loisir, tandis que le Nord est un lieu de labeur. Depuis longtemps, on se rend « dans le nord »pour gagner de largent, et « dans le sud »pour le dépenser.

Quant aux deux autres points cardinaux, ils possèdent aussi leurs propres caractéristiques : lOuest est associéàla civilisation et au progrès, tandis que lEst plus conservatrice et traditionnelle, est mystérieuse et énigmatique. « LEst, cest une affaire délicate ». Cette phrase, tirée du film des années 1960 « Le soleil blanc du désert »fait également partie des répliques cultes àconnaître.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.