Les Russes manifestent contre la loi anti-adoption

"Poutine V.V. Honte ! La marche contre les salauds". Crédit : Reuters/Sergueï Karpoukhine

"Poutine V.V. Honte ! La marche contre les salauds". Crédit : Reuters/Sergueï Karpoukhine

Les manifestants se sont rassemblés ce dimanche 13 janvier à Moscou par une température de -13 degrés Celsius pour exprimer leur opposition à « loi Dima Iakovlev » qui interdit l'adoption d'orphelins russes par des Américains.

Environ 9.500 personnes selon la police moscovite et plus de 20.000 personnes selon des représentants de l'opposition russe ont défilé à Moscou dimanche 13 janvier pour protester contre la récente « loi Dima Iakovlev ». Entrée en vigueur le 1er janvier 2013, cette loi interdit l’adoption des enfants russes par les Américains.

Les manifestants ont marché le long des boulevards entre la place Pouchkine et l'avenue Sakharov, scandant : « Le pouvoir aux millions et non pas aux millionnaires », « Honte aux lâches ! », « Ne mêlez pas les enfants à la politique ». Plusieurs d'entre eux avaient des pancartes avec des photos de députés qui ont promu la loi au Parlement, barrées du mot « Honte ! »

Selon le service de presse du ministère de l'Intérieur de Moscou, 9 personnes ont été arrêtées pour avoir violé les règles de participation aux manifestations publiques.

Dans une interview télévisée accordée à l'émission hebdomadaire « Vesti nedeli », l'acteur français Gérard Depardieu qui vient d'obtenir la citoyenneté russe a critiqué l'opposition russe : « Il y a des gens intelligents, comme Kasparov (ancien champion du monde d'échecs, ndlr), mais c'est bien pour les échecs et c'est tout. Mais la politique, c'est bien plus difficile », a-t-il déclaré. Selon Depardieu, « il faut être très fort », pour « être Russe, et s'en extasier ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.