Les merveilles hivernales de Moscou

Chaque hiver, le festival de sculpture sur glace de Vyugovey expose ses sculptures dans plusieurs points de Moscou. Crédit : Itar-Tass

Chaque hiver, le festival de sculpture sur glace de Vyugovey expose ses sculptures dans plusieurs points de Moscou. Crédit : Itar-Tass

Les touristes ont tendance à avoir peur des légendaires hivers russes glacials, mais ce n’est pas la peine. Habillez-vous chaudement, profitez des cafés, théâtres et musées pour vous réchauffer après vos visites et vous pourrez goûter à l’âme authentique de la capitale russe.

La neige fraîche améliore pratiquement toutes les scènes, masquant les défauts et lissant les imperfections, tandis que la glace ne sert pas seulement à être admirée sur vos fenêtres… elle sert aussi à glisser, sculpter, faire de la voile et même nager.

Des paysages emblématiques

Coupoles d’or, sapins, sculptures monumentales et maisonnettes en bois ont tous une beauté emblématique dans le paysage hivernal. La neige lisse du jardin du Kremlin, perché sur les hautes rives de la Moskova, forme le cadre parfait pour le clocher d’Ivan le Terrible et les coupoles des cathédrales de la Dormition, de l’Annonciation et de l’Archange St-Michel. Ces bâtiments anciens et sacrés situés au cœur de la ville sont des symboles de la Russie au même titre que le temps hivernal, alors mettez les deux ensembles et vous trouverez la combinaison gagnante. La porte à côté, la patinoire et le sapin de Noël devant les galeries marchandes du GOUM aux lumières féériques sur la Place Rouge ne font qu’ajouter à la magie.

Pour plus d’information :

Les musées du Kremlin http://kreml.ru/en/

Le monastère Danilov http://www.msdm.ru/eng/index.htm

Sky Lounge http://www.skylounge.ru/en/

Le parc Volen http://www.volen.ru/ (en russe)

Le festival de sculpture sur glace de Vyugovey http://www.icefestival.ru/ (en russe)

Croisières brise-glace http://radisson-cruise.ru/index_en.php

Hockey sur glace http://www.dynamo.ru/; http://www.cska-hockey.ru/ (en russe)

Au sud de la ville, la porte-église rose et les murs fortifiés du monastère Danilov (ou monastère St-Daniel), près de la station de métro Toulskaïa entourent un petit groupe d’églises diverses qui sont parfaites pour des journées enneigées. La lumière de bougie dans l’Eglise des Saints Pères illumine de vieilles icônes et des fresques rayonnantes. En face, la néo-classique Cathédrale de la Sainte Trinité, entourée de sapins, a été construite par l’architecte du Bolchoï, Ossip Bovet. La petite chapelle à la coupole d’or qui se situe entre deux a été érigée en 1988 pour célébrer 1000 ans d’orthodoxie en Russie. En temps que résidence officielle du Patriarche, le monastère est gardé par des cosaques habillés pour la neige en bottes et chapeaux de fourrure. Pour un tout autre genre de paysage hivernal, rendez-vous à la résidence du Ded Moroz, le Père Noël russe, au parc Kouzminki au sud-est du centre-ville. Avec sa collection de maisonnettes en bois un brin kitsch, ce parc a un charme certain lorsque la neige se met à tomber, surtout une fois qu’il fait nuit.

Ski, natation et sculpture

Vous n’avez même pas besoin de mettre le nez dehors pour profiter de la très longue berge qui s’étend du Parc Gorki jusqu’à la vallée de Setoun. Vous pouvez la voir depuis la station de métro vitrée de Vorobiovy Gory (les collines des moineaux) ou depuis le café coûteux Sky Lounge, situé au 22ème étage sur l’avenue Leninski Prospekt. La remontée mécanique de la colline des moineaux amène skieurs et surfeurs en haut d’une piste. Il y a d’autres possibilités pour le ski de piste, comme la station Volen juste en dehors de Moscou, mais le défilé tranquille des forêts de bouleaux typiques du paysage moscovite est plus adapté au ski de fond.

Les weekends d’hiver, les collines et lacs du parc-forêt Pokrovskoïe-Strekhnevo, pas loin de la station de métro Voïkovskaïa sont envahis par les lugeurs, les skieurs et les adeptes de reconstitutions de bataille et de pêche sur glace. Les pêcheurs sur glace russe sont souvent assis à même le lac gelé sans que rien ne les séparent des éléments hormis une fidèle bouteille de vodka. Certains d’entre eux ne portent même pas de gants afin de mieux sentir les secousses sur la ligne lorsque le poisson mord.

Tailler un grand trou dans la glace et sauter dans l’eau glacée est un autre sport extrême en Russie. Les Morjs ou « morses », qui font cela régulièrement, assurent que cela a toutes sortes de bienfaits pour la santé. Si vous nagez le 19 janvier, à l’Epiphanie orthodoxe, lorsque toute eau devient sacrée, les bénéfices sont aussi spirituels. Serebriani Bor, qui se situe à un trajet en bus ou taxi de la station de métro Polejaevskaya, est un bon endroit pour voir les nageurs (ou se joindre à eux !) à cette période.

L’île de Serebriani Bor est la destination hivernale ultime. Son nom signifie « forêt de pin argentée » et c’est exactement ce que vous y trouverez lors d’une belle journée enneigée. C’est un paradis pour le ski de fond, avec location sur place et des longues traces en forêt et des maisons de bois parmi les pins. Quand le lac est gelé, vous pouvez le traverser à ski ou à pied. Tout au bout de l’île il y a un café aux coussins de soie, une patinoire en plein air sur la rive et des toboggans de glace.

}

Chaque hiver, le festival de sculpture sur glace de Vyugovey expose ses sculptures dans plusieurs points de Moscou ; l’édition de cette année se déroulera de décembre 2012 à mars 2013 et parmi les lieux choisis, il y a aura le glorieux Centre panrusse des expositions, dont les statues d’or et mémoriaux cosmiques resplendissent dans la neige. Des sculpteurs professionnels créent des scènes détaillées à partir de gros morceaux de glace pour ce festival dont le thème change chaque année – par exemple, le voyage dans l’espace, les monuments du monde ou les contes de fée. L’idée de sculpture sur glace qui est devenue une forme d’art internationale est née en Russie au XVIIIème siècle sous le règne de l’impératrice Anne, lorsque l’architecte en chef Pierre Eropkine créa un palais de glace. Les étendues épiques du parc Pobedy (parc de la Victoire) accueille aussi une collection de palais gelés et de figures. Les sculpteurs décorent aussi le festival d’hiver à Plochtchad Revolyoutsii (place de la Révolution) chaque année avec des monuments glacés.

De la voile, du patin et du hockey

Le Radisson Royal Hotel (anciennement l’Hôtel Ukraine) possédant une flotte de yachts brise-glace, les croisières sur la rivière depuis les escaliers du majestueux gratte-ciel de l’époque stalinienne jusqu’au Parc Gorki peuvent continuer toute l’année. Les visiteurs peuvent regarder les monuments de la ville à travers les baies vitrées du bateau.

Une forme encore plus fondamentale de voile sur glace est le snowkite, c’est-à-dire du ski-nautique sur la glace tout en atteignant des vitesses de presque 100km/h. L’immense étendue de la Moscova (qui ressemble à un lac) près de la station de métro de Strogino est la Mecque des passionnés de ce sport ainsi que des autres sports d’hiver. Dès que le mercure descend assez bas, des patinoires apparaissent dans tous les coins de la ville. Des Etangs du patriarche (Patriarchié proudy) avec ses tilleuls et ses sculptures de bronze aux trois kilomètres de chemins gelés du parc Gorki, Moscou est un paradis pour patineur.

Les jeux sur glace comme le broomball et le curling sont populaire en Russie, mais le hockey sur glace reste le sport d’hiver le plus répandu. Moscou abrite au moins trois clubs de hockey. Le club sportif Dinamo a fondé cette équipe à succès en 1946 à l’époque où le KGB le soutenait financièrement. Les visiteurs de la ville peuvent aller voir des équipes comme le Dinamo, le Lokomotiv et le CSKA en achetant des billets dans les petits kiosks-billetteries de la ville.

Le hockey sur glace à Moscou n’est pas seulement un jeu pour professionnels. Guy Cranfield, un anglais de quatorze ans a vécu cinq ans à Moscou et joué dans une équipe junior du dimanche dirigée par des papas russes et canadiens. Il dit « c’est un sport très rapide, alors il faut se concentrer »…. «Le but n’est pas seulement de marquer des points mais surtout de s’amuser. » Pour le jeune homme, le hockey sur glace était « la meilleure chose en Russie ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.