Le Mausolée de Lénine en travaux jusqu'au printemps

La tente blanche remplit deux fonctions, protégeant les maçons contre le froid  et ménageant un pare-vue au chantier.Crédit : Arkadi Kolybalov/RG

La tente blanche remplit deux fonctions, protégeant les maçons contre le froid et ménageant un pare-vue au chantier.Crédit : Arkadi Kolybalov/RG

Le Mausolée abritant le corps du Chef du prolétariat mondial sera fermé au public pour quatre mois. À sa place s'élève une énorme "tente" en forme de pyramide, coupée au sommet.

Le dôme gonflable de renfort, installation de chantier qui a caché le Mausolée pour la période des grands travaux de rénovation, sera levé à leur fin, le 30 avril 2013.

Pendant ce temps, le corps de Lenine restera à sa place habituelle, dans son sarcophage. Aucune manipulation du corps de Lénine n'est prévue, a affirmé le conseiller du Service Fédéral de la Sécurité, Sergueï Deviatov.

Il n'y a qu'en février que les scientifiques vont s'occuper du corps du Chef du prolétariat mondial, mais ces travaux médicaux font partie de son entretien régulier, avec lequel les services de sécurité n'ont pas de rapport direct. Les travaux de restauration du Mausolée et l'entretien du corps d'Ilitche ne sont aucunement liés entre eux. Bien au contraire, selon les estimations du Service fédéral de la sécurité, le corps de Lénine est en « état plus que satisfaisant », tandis que l'état de son sépulcre se dégrade progressivement.

Le Mausolée, construit en 1930 par l'académicien Schussev, a les fondations érodées. Il ne s'agit pas d'erreur des maçons ou des ingénieurs, mais des réalités historiques et objectives du centre de Moscou. Car avant le ХVIIIe siècle le Krémlin était posé pratiquement sur un îlot. Il était séparé de l'actuelle Place Rouge par le Fossé Alévisov, une construction de fortification. Napoléon, avant de quitter Moscou a brulé et fait explosé les tours et les palais du Kremlin. Pour une reconstruction rapide du Kremlin il a fallu remplir le fossé. Mais comme il était énorme (30 mètres de profondeurs et 20 à 29 mètres de largeur), on manquait de terre et de pierres, et on le remplissait de tout ce qui se présentait, y compris les gravats et les restes des bâtiments brulés.

Résultat : on a obtenu ce que l'on appelle de nos jours « l'hétérogénéité des sols ». Le Mausolée est construit pratiquement sur un flanc du Fossé Alévisov.

Pour mémoire, le premier Mausolée était en bois (projet de Schussev), il a été construit pour le jour des funérailles de Lénine, il avait la forme d'un cube couronné d'une pyramide à trois gradins. Il a tenu jusqu'au printemps 1924. Le deuxième était également temporaire et en bois, encore un projet de Schussev.

Ce n'est que le troisième Mausolée qui est parvenu jusqu'à nous, il est devenu un élément incontournable du Krémlin et de la Place Rouge. Mais son état a été dégradé par les constructions plus récentes, à savoir les tribunes, dont les fondations ne se joignent pas à celles du sépulcre.

Les experts de la société « Atex », un établissement faisant partie du Service fédéral de sécurité qui s'occupe des travaux sur les sites d'importance fédérale, y compris les sites stratégiques, ont mené des recherches et sont arrivés à la conclusion que la résolution immédiate de deux problèmes s'imposait : redresser les fondations et reconstituer l'étanchéité de l'ensemble.

L'adjoint du Directeur de l'établissement, Stanislav Cuner, affirme que la détérioration de l'étanchéité porte déjà un caractère global, surtout dans la partie arrière du Mausolée, ce qui provoque l'érosion de la pierre et la dégradation des murs et de l'ossature.

Selon l'architecte en chef du projet Olga Galanitcheva, le plus important est d'arrêter l'affaissement. Le mouvement des sols a engendré une inclinaison du Mausolée, qui s'est appuyé sur un côté. À plusieurs endroits on constate une accumulation d'eau, l'étanchéité des murs est corrompue, ce qui dans l'ensemble entraine la dégradation du revêtement extérieur.

À la fin du mois de février tous les travaux seront terminés, la tente blanche qui remplit deux fonctions, protégeant les maçons contre le froid de l'hiver (sous le dôme la température ne descend pas au-dessous de zéro) et ménageant un pare-vue au chantier, sera levée.

Les architectes soulignent que le Mausolée n'est pas en reconstruction, mais en travaux de remise en état, autrement dit, il réapparaîtra en mai avec son aspect initial.

Néanmoins, Stanislav Cuner a confié à Rossiyskaya Gazeta un petit secret : suite aux importants travaux de rénovation, le Mausolée perdra une annexe. En 1983, dans une annexe discrète ajoutée du côté du mur de Krémlin on a installé un escalator pour la montée des chefs de l'URSS à la tribune du Mausolée lors des défilés. Les chefs d'État étant âgés, ils avaient du mal à monter l'escalier seuls.

Malgré le fait que la quasi totalité du Kremlin est inscrite au patrimoine de l'UNESCO, la démolition de cette annexe récente copiant le style ancien n'a pas suscité d'objections de la part des experts. Selon Anna Joukova, l'adjoint du Directeur du Projet de rénovation du Mausolée, on n'utilise actuellement ni la tribune, ni l'escalier roulant. De plus, la forme physique des chefs d'État à notre époque leur permet de se passer d'un escalier roulant, ils peuvent facilement monter à pied à la tribune principale du pays.

Paru sur le site de Rossiyskaya Gazeta le 25 décembre 2012.

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.