Le « Bolchoï » de Vincent Perez exposé à Moscou

Un nombre important de photos est consacré aux coulisses du Bolchoï. Source : service de presse

Un nombre important de photos est consacré aux coulisses du Bolchoï. Source : service de presse

Plus de 50 photos prises par l’acteur et photographe suisse Vincent Perez et consacrées au monde du ballet du théâtre du Bolchoï sont exposées à la galerie moscovite RuArts du 7 au 12 décembre 2012.

La galerie est pleine à craquer. Les serveurs tenant des plateaux chargés de verres du vin chaud  ont du mal à se faufiler dans la foule. Des danseurs du ballet, des artistes, des critiques de mode constituent le public éclectique d'une exposition éclectique, car dans les photos de Vincent Perez il y a à la fois de la danse, de la mode, de la grace, du chic.

« La difficulté était de réussir à photographier la danse, c’est à dire le mouvement, l’envol. Donc c’est l’envol que j’ai essayé de capturer », a confié Vincent Perez lors de la cérémonie  d’ouverture de l’exposition. « On me connaît plutôt comme acteur, et moins cette autre facette », a-t-il poursuivi.

Ekaterina Chipoulina et Nikolaï Tsiskaridzé Source : service de presse

Effectivement, nous connaissons Vincent Perez comme acteur tandis que la photographie, selon ses propres dires, était sa première passion qui l’avait même amené à étudier la photographie au Centre Doret, à Vevey. Étudiant appliqué, il a gardé l’habitude de se préparer soigneusement pour ses sessions photo. C'est pour cette raison que les danseurs sur ses clichés incarnent l’idée de l’harmonie de la danse.

« J’étais étonné qu’il (Vincent Perez, ndlr) me connasse autant ! Il avait vu beaucoup de mes vidéos sur YouTube avant de commencer à me photographier », raconte Nikolaï Tsiskaridzé, vedette du ballet russe et l’un des modèles de M. Perez.

Angéline Vorontsova Source : service de presse

Un nombre important de photos est consacré aux coulisses du Bolchoï. Ici, des ballerines qui se réchauffent avant le spectacle, gros plans sur le maquillage, les costumes et les pointes. Des invités s’arrêtent devant les portraits d’Angéline Vorontsova en « kokochnik » (coiffure traditionnelle féminine russe, ndlr) et de Julia Grebenchtchikova portant un diadème. D’autres séries inédites présentent les portraits de Nikolaï Tsiskaridzé en robe de danse ou encore les ballerines capturées en saut dans l’air.

L’exposition « Bolchoï » de Vincent Perez ne durera que six jours, jusqu’à 12 décembre. La galerie RuArts est située à l’adresse suivante : 10 Pervy Zatchatievski pereoulok , Moscou.

3 questions à Vincent Perez


Quel(le) danseuse ou danseur vous a le plus impressionné ?

 

Ce qui m’a impressionné, ce ne sont pas les danseurs, mais le Bolchoï. Le fait de pouvoir aller sur la scène du Bolchoï et d'y prendre la photo de Svetlana Zakharova et Alexandre Voltchkov, devant une salle vide.

 

Comment avez-vous choisi, selon les photos, entre la couleur et le noir et blanc ?

 

Il y a des photos qui existent mieux en couleur et d’autres qui existent mieux en noir et blanc, tout simplement (rires).

 

Pouvez-vous revenir sur votre parcours moins connu de photographe ?

 

C’était mon premier métier, j’étais photographe avant d’être acteur, et aujourd’hui je poursuis dans la photographie et j’espère que ce n'est que le début de l'aventure.

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.