Moscou ne cherche pas à ressusciter l'URSS

Il serait erroné de qualifier de « soviétisation » les processus qui se déroulent dans les pays de l'ex-URSS, Moscou n'ayant aucune intention de ressusciter l'Union Soviétique, a annoncé vendredi l'ambassadeur de Russie auprès de l'OTAN Alexandre Grouchko.

« La soviétisation est un cliché qui ne correspond absolument pas, selon moi, aux processus réels qui se déroulent actuellement dans l'ex-URSS », a souligné l'ambassadeur lors d'un duplex Moscou-Bruxelles organisé par RIA Novosti.

Le diplomate commentait ainsi la déclaration de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton selon laquelle il existait un risque de « soviétisation » de nombreux pays d'Europe orientale et d'Asie centrale.

D'après M. Grouchko, la Russie investit des ressources substantielles dans différents projets d'intégration.

« Nous considérons que ces projets traduisent le droit de chaque Etat à choisir ses partenaires pour utiliser les avantages géographiques, historiques, politiques et économiques dont il dispose », a souligné le diplomate.

Il a également indiqué que la Russie « développerait progressivement les processus d'intégration dans l'espace de l'ex-URSS, en partant de l'idée qu'ils répondent à la logique du développement de toute cette région ».

Article original sur le site de RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.