À partir de 2013, en Russie, « l'adoption » du léopard d'Extrême-Orient sera ouverte

Crédit : Alamy/Legion Media

Crédit : Alamy/Legion Media

Dès 2013, les entreprises pourront parrainer un des 24 léopards d'Extrême-Orient. Grâce à ce projet, le parc national « Terre du léopard » recevra un financement supplémentaire pour la préservation des animaux sauvages en voie de disparition.

Dès 2013, les entreprises pourront parrainer un des 24 léopards d'Extrême-Orient. Grâce à ce projet le parc national « Terre du léopard » recevra un financement supplémentaire pour la préservation des animaux sauvages en voie de disparition. C'est ce qu'a déclaré Ekaterina Babina, directrice des relations avec les entreprises russes partenaires du Fonds Mondial pour la Nature (WWF).

« Nous estimons qu'il en coûtera à chaque entreprise  600 000 roubles par an pour l'adoption d'un léopard. Bien sûr, une personne privée pourra aussi adopter, mais nous nous adressons en premier lieu à des entreprises partenaires. L'entreprise ou la personne privée recevra deux fois par an des nouvelles sur la situation du léopard qu'ils parrainent. En outre, d'autres opportunités seront offertes à ces entreprises : sortie au parc « Terre du léopard », Journées du léopard pour leurs collaborateurs ou leurs clients… », a déclaré Mme Babina à l’agence de presse russe Ria Novosti.

Selon les déclarations d’Ekaterina Babina, 24 léopards sur les 40 existants sont prêts à « l'adoption ». Ce sont ceux que les défenseurs de la nature « connaissent de-visu », grâce aux photos reçues via des appareils photos à infrarouges, et auxquels ils ont donné des surnoms.

« Aujourd'hui, de tous les léopards d'Extrême-Orient vivants, nous en connaissons de-visu plus de la moitié. Nous nous apercevons qu'ils sont tous différents, dans leurs caractères et comportements. Mais pour réaliser ce projet de sauvetage des léopards, il faut engager une somme importante de frais de fonctionnement : voitures, pièces de rechange, carburant, GPS. C'est tout cela qui, au final, va permettre de sauver le léopard », a ajouté Vassili Solkine, directeur-adjoint de la filiale russe de WWF de la région de l'Amour, responsable des relations avec  le public.

En 2012, le parc national « Terre du léopard » a été créé dans la région du Primorié pour la sauvegarde du léopard et du tigre de l'Amour. Dans un espace agrandi jusqu'à 261 000 hectares, on trouve la réserve Kédrovaya Pad ( le Gouffre de Cèdre), et le Secteur protégé du Léopard.

De tous les léopards, il est celui qui vit le plus au nord. Il est reconnaissable à sa fourrure longue et épaisse. Il appartient à la catégorie des félins les plus rares de la faune  mondiale. Il a été inscrit aux Livres Rouges russe et international. Sa situation est catastrophique : au cours des 20 dernières années, son territoire en Russie a été pratiquement divisé par deux, et son nombre par 10. Aujourd'hui, on n'en recense plus que 40. En Chine, les derniers chiffres n'indiquent pas plus de 10 animaux, et en Corée, il n’existe aucune donnée fiable quant à la présence du léopard.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.