À la chasse aux souvenirs russes

Les touristes à la chasse aux souvenirs russes. Crédit : Itar-Tass

Les touristes à la chasse aux souvenirs russes. Crédit : Itar-Tass

Tout touriste ou expatrié ayant aimé la Russie souhaite en rapporter un morceau à la maison, quelque chose de typique, de russe, d’exotique. Un objet dont on peut se vanter auprès de ses amis et de sa famille : « J’étais en Russie ». Dans notre pays, la tradition des marchés est encore bien vivante et chacun peut y faire un tour pour une tournée de shopping à la russe.

Le yarmarka, le marché en plein air, avec tout ce qui lui est propre : le bruit, les cris pour essayer de négocier et diviser par trois le prix cinq fois surévalué d’un objet. Les voleurs à la tire sont omniprésents et l’excitation de la chasse aux souvenirs qui pousse les touristes européens à acheter des tapis en Tunisie est ici déclinée en version russe avec la matriochka. C’est cependant bien le bon endroit pour acheter des souvenirs russes.

Deux questions seulement se posent ici : Que faut-il acheter en Russie et où faut-il le faire ?

On y trouve d’intéressantes antiquités. Des boissons très spéciales propres à la nourriture russe. Ici vous pouvez également trouver d’excellents vêtements chauds pour les hivers très froids. Les Russes sont ici de bons juges. Beaucoup de touristes des pays nordiques se dégotent ces chapeaux à oreilles (Chapka-ouchanka) ou un manteau de fourrure sur les foires russes.

Une étudiante danoise, Anna Maria, a partagé ses réflexions sur le vernissage à Izmailovo : « Aujourd’hui en Europe, c’est la mode de porter des vêtements et accessoires russes : chapka, foulards, boucles d’oreilles … Je souhaiterais vraiment avoir un manteau de fourrure ! Mais le plus important, ce sont les chapkas ! Je conseille à tous les voyageurs d’en acheter ici. J’en cherche justement une en ce moment ! ».

La Russie est célèbre pour ses châles d’Orenbourg (une ville du Sud). Ce sont des foulards incroyablement chauds, fins et légers. Les châles d’Orenbourg portent en eux toutes les caractéristiques typiques de l’artisanat populaire russe. Aujourd’hui les châles les plus populaires sont colorés, en laine et en coton avec des motifs traditionnels russes : khokhloma. Les jeunes filles russes sélectionnent soigneusement des foulards avec des motifs correspondants aux couleurs de leurs yeux et de leurs cheveux et les portent avec leurs manteaux. Depuis un an, ces accessoires magnifiques sont à la mode.  Bien qu’en Europe, selon les touristes à Moscou, il y ait encore des préjugés qui disent que « de tels foulards ne sont portés que par les grand-mères ».

De g. à dr. en haut : chapeau « Chapka-ouchanka », des plateaux de Zhostovo, en bas : oœfs décorés, châles d'Orenbourg. Créidt : Anton Panin

Hormis la recherche de vêtements à la mode ont lieu de véritables chasses aux matriochka et autres objets artisanaux en bois sur les marchés russes. De tels souvenirs peuvent non seulement décorer les étagères des pièces de votre appartement, mais également être utilisés dans la cuisine. On trouve différentes cuillères, assiettes et spatules pour la cuisine dans le style russe, ce sont autant de formidables cadeaux pour les hôtes.

Certains touristes indiquent également faire un tour dans les marchés russes à la recherche d’« antiquités soviétiques ». Pour trouver par exemple des médailles de la Grande Guerre patriotique, des vêtements militaires, des insignes, des livres, tout cela intéresse fortement les collectionneurs. Il faut seulement se rendre compte que les médailles et les décorations étaient autrefois attribuées aux personnes ayant accomplis des exploits militaires, elles ont étés vendues à des marchands pour des raisons d’extrême pauvreté. Mais la vente et l’achat de récompenses de l’Etat est illégale, leur contournement nécessite une autorisation spécifique. L’acquisition d’un tel objet est donc à votre risque et péril.

Les ustensiles de cuisine occupent une place toute particulière parmi les souvenirs russes. Par exemple, le bon vieux samovar – véritable symbole de la vie de tous les jours en Russie, et devenu une rareté et aujourd’hui tout le monde utilise une théière. Cependant dans certaines familles, de nos jours encore, on trouve parfois sur la table un grand et beau samovar.

De g. à dr.: céramiques Gzhel, poupées russes (matriochka). Crédit : Anton Panin

Bien sûr, beaucoup de gens veulent profiter de la bonne nourriture qu’on peut trouver sur les marchés comme les blinis, les gâteaux, le kvas. Il y a périodiquement à Moscou des foires au miel apporté de toute la Russie. On peut d’ailleurs s’y promener toute la journée et goûter le miel d’ailleurs. Durant ces foires on peut également gouter et acheter du medovoukha, cette boisson légère, sucrée et alcoolisée.

}

Où aller à la recherche de ces trésors à Moscou ?

 

De g. à dr.: un foulard de Pavlovski Possad, boîtes Palekh. Crédit : Anton Panin


Le bazar sur la Place Rouge


C’est l’option la plus simple, « pour les paresseux » dira-t-on. A la sortie du métro « Teatral’naya » vous verrez un certain nombre de tentes disposées en un ensemble typique de souvenirs – poupées, chapeaux, foulards. L’avantage, c’est que vous n’aurez pas à aller loin si vous êtes dans le centre. En outre, vous pourrez visiter le Kremlin et la Place Rouge. Les inconvénients : en raison du fait que les stands sont situés dans le centre, les prix sont un peu élevés, vous ne pouvez acheter que les souvenirs les plus banales.

L’Ancienne Arbat


L’historique rue passante de la vieille Arbat dans le centre de Moscou, que vous pourrez traverser en écoutant de la musique live, vous faire tirer le portrait, ou même acheter des souvenirs ou vous faire faire un tatouage.

Vorobyevy Gory


C’est un endroit touristique connu, une terrasse surplombante. Il y a là-bas toujours des stands de souvenirs. Le choix n’est pas très important, mais c’est un peu mieux que sur la Place Rouge. Avantages : la vue. A Vorobyevy Gory on peut monter sur un pont élévateur de l’un des piliers du complexe. Par beau temps, du haut de la terrasse d’observation, vous pouvez voir la quasi-totalité de Moscou. Inconvénients : les choix sont réduits et, en règle générale, le temps est très venteux, même en été, sans oublier l’hiver.

Le Vernissage d’« Izmaïlovo »


C’est peut-être la destination shopping la plus connue pour les achats à la station de métro « Partizanskaya » à l’Est de Moscou. Ici vous pouvez trouver presque tous les goûts y compris une matriochka géante, un grand choix d’antiquités soviétiques et de peintures. Les touristes chevronnés recommanderons de sortir des profondeurs du marché, là-bas c’est moins cher et il est plus facile de négocier. Avantages : un grand choix et la forteresse d’Izmaïlovskii est juste à côté. Inconvénients : c’est assez loin du centre.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.