Des spécialistes russes participeront à l'exhumation de Yasser Arafat

Crédit : Reuters/Vostock Photo

Crédit : Reuters/Vostock Photo

L'exhumation des restes de l'ancien leader palestinien aura lieu le 27 novembre.

Des médecins légistes russes participeront à l'ouverture de la sépulture du fondateur de l'Autorité palestinienne, Yasser Arafat, en collaboration avec des experts français et suisses. L'exhumation du corps d'Arafat s'inscrit dans le cadre d'une enquête ouverte par les autorités palestiniennes, qui soupçonnent que l'ex-leader ne soit pas décédé de mort naturelle, mais ait été empoisonné.

« Nous coopérons actuellement avec les spécialistes français et suisses, ainsi qu'avec le gouvernement russe sur les questions relatives à l'ouverture de la tombe de notre chef », a déclaré dimanche le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, intervenant à l'occasion du huitième anniversaire de la mort de Yasser Arafat.

Selon un membre du gouvernement de l'autonomie, le ministère russe des Affaires étrangères aurait déjà donné son feu vert aux Palestiniens. « L'autorité palestinienne a demandé à ce que soient présents deux experts en provenance de Russie. Le ministère russe des Affaires étrangères a promis son aide », a confié le responsable palestinien.

Yasser Arafat est décédé le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire Percy dans les environs de Paris. Dans leurs conclusions sur son décès, les médecins français ont rapporté que l'issue fatale était survenue suite à un accident cérébral massif provoqué par une hémorragie interne, dont la cause était une infection inconnue.

Cependant, à l'été 2012, des employés de l'Institut de radiophysique de Lausanne (Suisse), sur demande de journalistes de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazira, ont étudié des effets personnels et des échantillons de fluides biologiques du défunt. L'analyse a révélé la présence d'un élément radioactif, le polonium-210.

Suite à la publication des résultats de l'expertise, la veuve de Yasser Arafat a insisté sur le l'ouverture en France d'une enquête criminelle sur la mort de son mari, et la famille du défunt chef de l'Etat a demandé la permission d'exhumer le corps.

Version abrégée. Version originale en russe sur le site de Kommersant.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.