Enlèvement d'Elise: 2 ans de prison avec sursis pour Irina Belenkaïa

Irina Belenkaïa. Crédit photo : AFP / EastNews

Irina Belenkaïa. Crédit photo : AFP / EastNews

Le tribunal correctionnel de Tarascon a condamné mardi la Russe Irina Belenkaïa à deux ans de prison avec sursis pour l'enlèvement en 2009 de sa fille Elise et complicité de violences aggravées contre son ex-époux, le Français Jean-Michel André, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

La juge Paulette Le Clanche a en outre fixé une période probatoire de 5 ans et a condamné la citoyenne russe à verser 8 000 euros de dommages pour préjudice moral et corporel à son ex-époux.

L'histoire du couple russo-français André-Belenkaïa a défrayé la chronique dans les deux pays au printemps 2009. Les époux s'étant séparés deux ans après la naissance d'Elise, la mère a emmené sa fille à Moscou en 2007. L'année suivante, le père s'est rendu dans la capitale russe pour enlever Elise et la faire sortir de Russie. Enfin, en mars 2009, la fillette a de nouveau été kidnappée, cette fois à Arles, par deux hommes et une femme. M.André a accusé son ex-épouse d'avoir participé au rapt. Le même mois, Irina Belenkaïa a été arrêtée en Hongrie en compagnie de sa fille, et Elise a regagné la France avec son père.

Mme Belenkaïa vit et travaille actuellement à Moscou. Autorisée par le tribunal à voir sa fille trois fois par mois, elle se rend régulièrement à Marseille où Elise vit avec son père.

Lire l'original sur le site de RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.