Un partenariat public-privé s’essaye au tri des déchets

L’action du mois de septembre s’est concentrée dans le district central de Moscou, mais la campagne de Tetra Pak a balayé d’autres quartiers de la capitale, sans l’aide des autorités, toutefois. Crédit : TASS

L’action du mois de septembre s’est concentrée dans le district central de Moscou, mais la campagne de Tetra Pak a balayé d’autres quartiers de la capitale, sans l’aide des autorités, toutefois. Crédit : TASS

Le défi a été relevé par l’entreprise de packaging Tetra Pak, en collaboration avec le district central de Moscou, et a débuté mi-septembre pour durer trois semaines. Les organisateurs se sont félicités pour le premier bilan.

« Les résultats sont bons, et l’initiative sera étendue », a déclaré Irina Davydenko, directrice de la communication de l’agence BeeTL, qui a travaillé sur le projet au nom de la ville et de Tetra Pak.

Tetra Pak a financé une campagne de collecte d’emballages alimentaires usés. Les autorités locales ont pris la relève après un premier essai réussi au mois d’avril, en demandant aux résidents de collecter les paquets de lait, jus et autres liquides, afin de tester la promptitude des Moscovites à trier leurs déchets. En s’appuyant sur les résultats, les autorités prévoient d’étendre le programme à d’autres déchets, comme le verre et le plastique, explique Davydenko.

Durant la campagne, des véhicules de ramassage Tetra Pak ont été placés dans divers endroits du centre-ville, assortis de militants écolos qui expliquaient aux citadins le concept du tri sélectif. Davydenko raconte qu’après avoir discuté avec les spécialistes, les gens revenaient souvent avec des collègues, en ayant ramassé des emballages en carton dans tout le bureau. Enseignants et écoliers ont également participé au projet.

Cependant, des erreurs de communication on peut-être nuit au taux de participation. « Les dates n’étaient pas indiquées correctement, et de nombreuses sources ont publié des photos et des vidéos avec des conteneurs de différentes couleurs pour divers déchets, ce qui n’a rien à voir avec notre initiative », commente Davydenko.

L’action du mois de septembre s’est concentrée dans le district central de Moscou, mais la campagne de Tetra Pak a balayé d’autres quartiers de la capitale, sans l’aide des autorités, toutefois. Du coup, les résultats ont été bien plus modestes.

« Cela dépend de la zone », a expliqué un collecteur bénévole au métro Kolomenskaïa [un quartier résidentiel dans le sud de Moscou, ndltr]. « Ici, cinq personnes par jour sont venues. Mais la semaine dernière, à Babouchkinskaïa [dans le nord-est, quartier dortoir excentré, ndltr], il y en avait 15 par jour ».

Dans les quartiers où Tetra Pak travaillait en solitaire, les passants ne remarquaient simplement pas les véhicules de collecte. Mais le problème, c’est que les citadins ne sont pas forcément prêts à changer leur mentalité. « Non, si j’avais été au courant de la campagne, je ne serais pas venu exprès. Nous ne trions pas les emballage », a dit un passant.

Selon les bénévoles, beaucoup de gens viennent poser des questions, mais très peu reviennent ensuite avec des emballages à recycler. Mais le projet va continuer et se développer. « À la prochaine étape du projet, nous attendons que les autorités municipales des autres districts participent », espère Davydenko.

Trouvez l'article original publié sur le site de The Moscow Times.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.