Exportation d'armement : Moscou toujours leader

Les exportations d'armements russes ont dépassé 5,03 milliards d’euros au cours du premier semestre de l’année 2012. Sur la photo, le vice-Premier ministre russe en charge du complexe militaro-industriel Dmitri Rogozine. Crédit : Itar-Tass

Les exportations d'armements russes ont dépassé 5,03 milliards d’euros au cours du premier semestre de l’année 2012. Sur la photo, le vice-Premier ministre russe en charge du complexe militaro-industriel Dmitri Rogozine. Crédit : Itar-Tass

En automne, période de la récolte, les sociétés dessinent le bilan provisoire de l’année. Pour les entreprises militaires russes, ce bilan est très positif.

« En 2012, les exportations d’armes russes dépasseront 10 milliards d’euros », a estimé Konstantin Biriouline, chef adjoint du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS) lors du salon aéronautique ukrainien Aviasvit-2012 qui se tient actuellement à Kiev.

En 2011, les exportations d’armements russes avaient atteint, selon le FSVTS, 10,07 milliards d'euros.


Les experts sont persuadés que la Russie va battre un nouveau record en termes de ventes d’armes. « Les exportations d'armements russes ont dépassé 5,03 milliards d’euros au cours du premier semestre de l’année 2012. Cela représente une hausse de 14% en glissement annuel », lit-on dans un communiqué de presse du groupe public russe Rostekhnologuii.


Entre 2008 et 2011, les principaux importateurs d’armes russes étaient l’Inde (6,35 milliards d’euros), l’Algérie (3,64 mds) et la Chine (2,71 mds). Les trois pays ont acheté en effet 55,47% des armes vendues par la Russie au cours de cette période, les exportations se chiffrant au total à 23,09 milliards d’euros.


D’après Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue russe Natsionalnaïa oborona (Défense nationale) et expert militaire, la Russie se concentre bien plus que les États-Unis (numéro 1 mondial) sur les exportations d’armes vers un groupe limité de pays, et cette tendance se renforcera davantage dans les années à venir. Cependant, le troisième rang des exportateurs mondiaux d'armement reviendra cette année à la France qui, avec 4,34 milliards d’euros d’exportations, détient 8% des ventes mondiales.

En outre, parmi les cinq exportateurs principaux figureront en 2012 l'Allemagne (3,56 milliards d’euros, soit 6,54% du marché) et le Royaume-Uni (3,2 milliards d’euros, soit 4,64% du marché).
Ainsi, il est évident que la Russie restera le deuxième plus grand exportateur d’armes du monde.

Parmi les facteurs contribuant au succès russe figure notamment le développement de la coopération militaire et technique avec l’Irak. Bagdad veut acheter des armes russes, y compris des avions et des hélicoptères de combat, pour 3,87 milliards d’euros. Un accord correspondant peut être signé en octobre au cours de la visite du premier-ministre irakien Nouri al-Maliki à Moscou. Selon la diplomatie ikrakienne, « les contrats militaires (avec Moscou) comprendront la livraison d’avions Sukhoï et MiG, d’hélicoptères de type Mi et autre matériel de guerre ».

Cela étant, c’est l’Inde qui reste le principal importateur d’armes russes. La Russie a signé en 1996, 2000 et 2007 une série de contrats encadrant le développement, la livraison et la production sous licence en Inde de 230 chasseurs Su-30MKI pour une somme de plus de 6,2 milliards d’euros. Il s’agit du plus important programme d’exportation actuel de l’industrie militaire russe. L’Inde a déjà reçu plus de 160 avions de ce type.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.