La plus grande mine de diamants du monde fait une entrée fracassante sur le marché

Comme les expériences concernant la synthèse des cristaux se sont révélées positives, nombreux sont les diamants synthétiques sur le marché. Crédit : Kommersant

Comme les expériences concernant la synthèse des cristaux se sont révélées positives, nombreux sont les diamants synthétiques sur le marché. Crédit : Kommersant

Découverte au siècle dernier, l’existence de la mine de diamants de Popigaï qui s’est développée dans un cratère météorique n’est désormais plus tenue secrète. Comme le constatent les experts, les gisements du cratère situé entre la province de Krasnoïarsk et la Iakoutie sont uniques en leur genre : l'utilisation de ces minéraux ouvre des perspectives incroyables dans les domaines de l’optique ou de l’électronique.

Comme l'ont anoncé les scientifiques de Novossibirsk, la mine russe produisant des diamants d'une dureté exceptionnelle a été déclassifié. Cette mine se trouve à la frontière de la province de Krasnoïarsk et de la Iakoutie. Elle renferme plusieurs billions de carats ; son volume dépasse donc toutes les ressources mondiales réunies. La mine de Popigaï s'est développée suite à la chute d'une météorite. Découverte dans les années 1970, il était alors impossible de l'exploiter, explique Alexandre Portnov, docteur en géologie et minéralogie.

L'exploration des diamants s'est faite dans le plus grand secret pendant des années en raison de l’immensité des réserves. Ce secret a été gardé tant qu’il était impossible d'affirmer que ces diamants pouvaient présenter une quelconque utilité pour le secteur industriel. C’est désormais le cas : pour Alexandre Portnov, ils constituent un matériau sensationnel.

Le volume de diamants exploitables par le secteur industriel est énorme, il constitue environ 5 milliards de carats. Pourtant, les pierres naturelles sont peu recherchées sur le marché, explique Sergueï Goriainov,  observateur de l'agence de presse et d'analyse Rough&Polished.

Les utilisations des diamants industriels sont nombreuses. Comme les expériences concernant la synthèse des cristaux se sont révélées positives, nombreux sont les diamants synthétiques sur le marché. Ceux-ci sont conçus selon des paramètres prédéfinis, caractéristique d’importance capitale. Il est en effet impossible de garantir des paramètres précis lorsque les diamants sont extraits de la nature. Voilà pourquoi la quantité de diamants naturels présents sur le marché industriel a chuté depuis longtemps et qu'elle représente désormais un pourcentage insignifiant.

Cependant, quelques grandes entreprises s'intéressent déjà à cette mine, ajoute Nikolaï Pokhilenko, académicien et directeur de l'institut de géologie et de minéralogie du département sibérien de l'Académie des Sciences russe.

En effet, ils présentent des paramètres inhabituels. Ils sont incroyablement plus durs que les autres diamants jusqu'alors connus. Une véritable révolution industrielle peut avoir lieu dans le domaine de l'outillage, le forage, dans le façonnage de matières dures parce que c'est le matériau naturel le plus dur qui soit.  Les diamants peuvent être utilisés dans divers secteurs industriels de haute technologie : en électronique, en optique. Ils permettraient également d’élaborer des lentilles avec grande précision. Il y a d'autres perspectives à explorer. Les grandes entreprises comme De Beers ainsi que de nombreuses entreprises chinoises se sont déjà manifestées.  

D'après les scientifiques, la mine de Popigaï pourrait approvisionner le monde entier en diamants pendant 3000 ans.

Texte intégrale disponible en russe sur le site de Kommersant.         

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.