« Tigre Blanc » de Chakhnazarov présenté aux Oscars

Le Tigre blanc est une machine allemande invincible et impitoyable. Source : kinopoisk.ru

Le Tigre blanc est une machine allemande invincible et impitoyable. Source : kinopoisk.ru

Dans le film du réalisateur Karen Chakhnazarov, Ivan-la-mort, un pilote de char russe, part se battre seul contre une invincible machine de guerre allemande.

« Le film Tigre blanc, au terme du vote de notre commission, a vaincu avec une large avance sur ses concurrents », a déclaré à Interfax le président de la Commission russe des Oscars, le réalisateur Vladimir Menchov. La 85e cérémonie des Oscars aura lieu le 24 février 24 2013 au Hollywood and Highland Center de Los Angeles. Les candidats dans les 24 catégories seront annoncés le 10 janvier 2013.

Tigre blanc, une adaptation cinématographique de la nouvelle Tankiste d’Ilya Boiachov, est le premier film de Karen Chakhnazarov sur le thème de la guerre. Le Tigre blanc est une machine allemande invincible et impitoyable. À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, ce char est soudainement apparu sur les champs de bataille, tirant sur les ennemis et disparaissant tout aussi soudainement. Le Tigre blanc a suscité différentes légendes: on se demandait s'il existait réellement, ou si les soldats l’avaient imaginé. Dans le scénario, un takiste russe, connu sous le nom d’Ivan-la-mort, part se battre avec seul contre le tank fantôme.

Karen Chakhnazarov, réalisateur du film « Tigre blanc »

Je suis honoré de représenter la Russie. Je peux dire que le combat était juste, il y avait de nombreux films tournés par des gens de talent, et le jury était constitué par l'élite du cinéma russe. Je ne sais pas quelles sont les chances de ce film d'être nominé aux Oscars américains. J’en suis à ma troisième participation à cette entreprise, ce n’est pas une chose facile, à Los Angeles beaucoup dépend d’un bon lobbying.

En octobre, nous montrerons le film au Marché du Film de Cannes, il est sélectionné pour de nombreux festivals, il a été montré à Montréal ou il a eu une très bonne presse, désormais il va aller à Cleveland. À la fin octobre, je vais montrer ce film en France, il sera projeté lors de séances restreintes dans les cinémas, à Strasbourg et à Cannes.



Trouvez l'article original (en russe) sur le site de Kommersant. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.