Un ambassadeur français au secours des Pussy Riot

Crédits photo : Reuters / Vostock-Photo

Crédits photo : Reuters / Vostock-Photo

« Au cours de sa visite de trois jours à Moscou, l’ambassadeur français pour les droits de l’homme François Zimeray a rencontré les avocats des membres du groupe punk Pussy Riot et leur a apporté son soutien », peut-on lire sur le site Internet du ministère français des Affaires étrangères.

Lors de sa rencontre avec les avocats Violetta Volkova, Nikolaï Polozov et Mark Feïguine à l’ambassade de France à Moscou, M. Zimeray a fait savoir qu’il estimait que la peine de deux ans de prison infligée aux chanteuses était disproportionnée, et qu’elles n’auraient été condamnées qu’à payer une amende en France dans une situation similaire.

L’émissaire français a tenté en vain de rencontrer en personne les détenues, Nadejda Tolokonnikova, Maria Alekhina et Ekaterina Samoutsevitch. Il a également planifié une rencontre avec leurs familles ainsi qu’avec des personnalités issues du monde de la culture et de la société civile, qui ont pris la défense des Pussy Riot.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.