Mireille Mathieu censurée par la télévision russe

Crédit photo : Rossiyskaya gazeta

Crédit photo : Rossiyskaya gazeta

La jeune journaliste de TV Tsentr, Alexandra Glebova, a demandé à la chanteuse son avis sur l'action des Pussy Riot. Mireille Mathieu, elle-même catholique, aurait donné la réponse suivante : « Je pense que ces jeunes filles ont été un peu inconscientes car une église n'est pas un lieu pour manifester. On peut toujours manifester autrement. Une église étant un lieu de recueillement, c'est un sacrilège ».

Dans l'interview diffusée sur Internet, ces paroles ont été interprétées simultanément : « Je pense que ce sont des démentes, je condamne leurs actions. Une église n'est pas un lieu pour ce genre d'actions. Une église a toujours été et sera toujours un lieu où les gens viennent chercher la lumière, une purification de l'âme. C'est un endroit sacré qu'il faut respecter, surtout les églises russes, on y sent une telle ferveur ».

La chanteuse insiste sur le fait qu'elle a poursuivi en disant : « En tant que femme, artiste et chrétienne, je demande l'indulgence pour ces trois jeunes filles ». Cette phrase a disparu de l'interview diffusée.

Le premier vice-directeur général de la chaîne de télévision TV Tsentr, Viatcheslav Mostovoï, a reconnu le contresens de la traduction et a officiellement présenté ses excuses.

La suite de l’article est disponible en russe sur le site Kommersant.ru.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.