Deux membres de Pussy Riot passent à l’étranger

Crédit photo : Reuters/Vostock-Photo

Crédit photo : Reuters/Vostock-Photo

Alors que la police russe recherche toujours les deux autres membres du groupe punk Pussy Riot, on a appris hier par l’intermédiaire du compte Twitter qu’elles sont parvenues à quitter la Russie. Elles risquent une peine de prison pouvant aller jusqu’à sept ans.

Le mari de Nadejda Tolokonnikova, un des trois membres condamnés le 17 août, a confirmé qu’elles se cachent actuellement à l’étranger. Toutefois, il a rappelé que 12 ou 14 autres membres se trouvent toujours en Russie et continuent à faire vivre le groupe.

En février 2012, cinq membres du groupe ont chanté dans la cathédrale du Christ-Sauveur une « prière punk » appelant la Mère de Dieu à chasser Poutine. Suite à cela, seules trois des cinq membres, Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina, ont été arrêtés pour hooliganisme. Elles ont été condamnées à deux ans de camps le 17 août. Leur procès a entrainé dans plusieurs pays une vague de soutien à leur cause.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies