Deux membres de Pussy Riot passent à l’étranger

Crédit photo : Reuters/Vostock-Photo

Crédit photo : Reuters/Vostock-Photo

Alors que la police russe recherche toujours les deux autres membres du groupe punk Pussy Riot, on a appris hier par l’intermédiaire du compte Twitter qu’elles sont parvenues à quitter la Russie. Elles risquent une peine de prison pouvant aller jusqu’à sept ans.

Le mari de Nadejda Tolokonnikova, un des trois membres condamnés le 17 août, a confirmé qu’elles se cachent actuellement à l’étranger. Toutefois, il a rappelé que 12 ou 14 autres membres se trouvent toujours en Russie et continuent à faire vivre le groupe.

En février 2012, cinq membres du groupe ont chanté dans la cathédrale du Christ-Sauveur une « prière punk » appelant la Mère de Dieu à chasser Poutine. Suite à cela, seules trois des cinq membres, Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina, ont été arrêtés pour hooliganisme. Elles ont été condamnées à deux ans de camps le 17 août. Leur procès a entrainé dans plusieurs pays une vague de soutien à leur cause.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.