Un nageur français sans bras ni jambes a accompli le tour du monde à la nage

Crédit photo : AFP/EastNews

Crédit photo : AFP/EastNews

Le nageur français Philipe Croizon, à qui on a amputé il y a 16 ans les jambes et les bras, a relié à la nage l’île américaine de la Petite Diomède et son « homologue » russe, la Grande Diomède, achevant ainsi le voyage autour du monde qu’il a commencé en mai.


Comme il le declare samedi à la chaine française RTL, Philippe Croizon est devenu invalide après qu’il a reçu une forte décharge de courant. Les médecins ont alors dû lui amputer toutes les extrémités. Pourtant, Philippe n’a pas perdu sa force d’âme, et à l’aide de prothèses spécialement conçues il a décidé d’accomplir ce qui semblait impossible : relier symboliquement les cinq continents en traversant à la nage les détroits qui les séparent. Il a annoncé en avril 2012 le début de sa traversée, et la première étape a été réalisée en mai de la même année. Il a nagé de la Papouasie-Nouvelle-Guinée à l'Indonésie, reliant l'Océanie et l'Asie, il a traversé la mer Rouge, reliant ainsi l'Afrique et l'Asie, ainsi que le détroit de Gibraltar, qui sépare l'Europe de l'Afrique.


Et voici que dans la nuit de samedi, le Français a achevé son trajet des Etats-Unis à la Russie, reliant l’Asie et l’Amérique. Croizon, comme prévu, a achevé  son projet à travers les cinq continents la veille des Jeux paralymiques de 2012, à Londres.

Texte origianl (en russe) disponible sur le site de RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies