Un nageur français sans bras ni jambes a accompli le tour du monde à la nage

Crédit photo : AFP/EastNews

Crédit photo : AFP/EastNews

Le nageur français Philipe Croizon, à qui on a amputé il y a 16 ans les jambes et les bras, a relié à la nage l’île américaine de la Petite Diomède et son « homologue » russe, la Grande Diomède, achevant ainsi le voyage autour du monde qu’il a commencé en mai.


Comme il le declare samedi à la chaine française RTL, Philippe Croizon est devenu invalide après qu’il a reçu une forte décharge de courant. Les médecins ont alors dû lui amputer toutes les extrémités. Pourtant, Philippe n’a pas perdu sa force d’âme, et à l’aide de prothèses spécialement conçues il a décidé d’accomplir ce qui semblait impossible : relier symboliquement les cinq continents en traversant à la nage les détroits qui les séparent. Il a annoncé en avril 2012 le début de sa traversée, et la première étape a été réalisée en mai de la même année. Il a nagé de la Papouasie-Nouvelle-Guinée à l'Indonésie, reliant l'Océanie et l'Asie, il a traversé la mer Rouge, reliant ainsi l'Afrique et l'Asie, ainsi que le détroit de Gibraltar, qui sépare l'Europe de l'Afrique.


Et voici que dans la nuit de samedi, le Français a achevé son trajet des Etats-Unis à la Russie, reliant l’Asie et l’Amérique. Croizon, comme prévu, a achevé  son projet à travers les cinq continents la veille des Jeux paralymiques de 2012, à Londres.

Texte origianl (en russe) disponible sur le site de RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.