Diplomate russe : en Syrie, les droits de l'homme violés par les deux parties

Vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov. Crédit photo : Itar-Tass

Vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov. Crédit photo : Itar-Tass

Les hommes politiques occidentaux et arabes doivent reconnaître que les droits de l'homme sont transgressés par les deux parties en conflit en Syrie, a écrit sur son compte Twitter le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.

« Le massacre de loyalistes par des rebelles à Alep prouve que les droits de l'homme sont violés par les deux parties. Il serait bon que les hommes politiques occidentaux et arabes abordent la situation en Syrie de ce côté. Toutes les parties doivent mettre fin aux violences », a-t-il indiqué.

Une vidéo montrant des rebelles exécutant des partisans du président Bachar el-Assad a été récemment publiée sur YouTube.

« La situation à Alep est vraiment critique. Il est évident que les médias engagés déploient tous leurs efforts pour compenser ce que l'opposition ne réussit pas à faire », a poursuivi M. Gatilov. 

Depuis une dizaine de jours, la ville syrienne d'Alep (nord) est le théâtre de violents combats opposants l'armée régulière aux insurgés armés.

L'opposition ne cache pas son intention de transformer cette ville stratégique en un « Benghazi syrien » (première ville libyenne à être tombée entre les mains des insurgés) et de chercher à renverser le régime en place selon le scénario libyen.

Article original sur le site de RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.